Blog

Vietnam-Hanoi-1

Voyage au Vietnam à Hanoï

  |   Arts & Musées, Asie, Découvertes, Musique & Opéras, Vietnam, Villes & Architecture, Vins & Gastronomie

 

« La ville au-delà du fleuve », ou « la ville entre les cours d’eau ». Selon la source, la traduction nuance. Mais pas le fond du message. Hanoï est une ville de l’eau. Une ville dont les 3 300 km² et les six millions d’habitants trônent autour des rives du fleuve Rouge.

 

La capitale vietnamienne est au cœur de toutes les dégustations. Celle d’une culture, celle d’une histoire, celle d’une architecture et celle d’une gastronomie.

 

A Hanoï, la première assimilation est colossale : un millénaire. Mille ans d’histoire à digérer, d’un coup. Fondée en 1010 par le roi Ly Thai To, la capitale du Vietnam a évolué dans le temps, changeant ça et là son patronyme, de Kerchà à Dong Kinh son en passant par Dai La et Thang Long. L’histoire l’aura chamboulée jusqu’à la fin du XXème siècle, quand la Guerre du Vietnam succéda à celle d’Indochine et à la colonisation, mais Hanoï est toujours debout. En témoignent ses pagodes. Celle du Pilier Unique et celle de Tran Quoc en têtes.

 

L’architecture se mêle à l’histoire, elle-même au cœur de la culture. Preuves de cette diversité des genres, le mausolée d’Ho Chi Minh, le Musée d’Ethnographie ou encore le temple de la Littérature, « première université du Vietnam ».

 

dv685151

 

Hanoï et le Vietnam se sont construits de diverses origines et comptent 54 communautés ethniques distinctes. Migrants chinois, indiens ou encore thaïlandais ont ainsi contribué à l’érection progressive du pays. Mais un bras de sa culture restera toujours 100% vietnamien : la gastronomie.

 

Comme sur tout marché qui se respecte, les étals vietnamiens regorgent de richesses pour le palais. Et pour l’équivalent de quelques centimes d’euros, les curieux pourront goûter aux mets les plus artisanaux possibles, confectionnés et cuits sous leurs yeux. C’est dans la rue que se trouvent les meilleurs nems.

 

Pour ceux qui voudraient ramener une once de ce savoir faire, des ateliers de cuisine peuvent même être proposés. Un chef cuisinier met son savoir faire au service des gastronomes, les aide à choisir leur ingrédients et leur apprend à préparer le « pho ». Une soupe de vermicelles aromatisée, agrémentée de viandes, de soja et d’épices variées.

 

Vietnam-Hanoi-3

 

Hanoï, c’est une porte d’entrée à la culture vietnamienne. L’introduction à son histoire, la découverte de sa gastronomie. Et le point de départ d’un voyage sur mesure dans le pays.