Blog

Hongrie_Opéra 2

Opéra hongrois : voyage culturel à Budapest

  |   Arts & Musées, Découvertes, En Weekend, Europe, Hongrie, Musique & Opéras, Villes & Architecture   |   No comment

 

Voyage sur-mesure culturel, musical et historique en Hongrie

 
Consultez nos articles sur la Hongrie dans Atlantico.fr
 

Qu’on aime la musique ou non, l’Opéra d’État hongrois vaut la peine d’être visité. Cette merveille architecturale, ancrée à l’est de Budapest, c’est-à-dire côté Pest, accueille aussi bien musiciens et mélomanes que touristes qui n’ont absolument aucune d’oreille.

 

Hongrie_Opéra 1

 

Quand on lit la description de ce site dans un guide touristique, on reste bien en deçà de la réalité. Bien sûr, on s’attend à voir l’un des plus beaux opéras au monde, une façade monumentale typiquement hongroise. Bien sûr, on se prépare à tomber en extase devant un mur de beauté. Dans tous les cas, on demeure bien loin du compte. L’effet de surprise est préservé…

 

Hongrie_Opéra 2

 

Dès le premier aperçu, les yeux louchent sur le style néo-renaissance dans lequel les artistes Bertalan Székely, Mór Than et Károly Lotz ont choisi de construire leur opéra, en 1884. Dans cette enveloppe architecturale aussi imposante que charmante se cache un auditorium en forme de fer à cheval que Gustav Malher et Otto Kleperer, entre autres, ont en leur temps égayé de leur talent. Ici, l’acoustique est presque parfaite. L’une des meilleures d’Europe après la Scala, à Milan, et l’Opéra Garnier, à Paris. On pourrait se demander pourquoi des monuments plus récents n’ont pas réussi à se forger une réputation aussi prestigieuse que celle de l’Opéra de Pest. Si le progrès suit le cours de l’histoire, comment se fait-il qu’aucun établissement ne soit parvenu à se démarquer, ne serait-ce que d’un point de vue technique ? Mieux vaut se fier, en l’occurrence, à ce que l’on entend.

 

Hongrie_Opéra 3

 

Au programme de cette année, des Italiens, des Viennois, des Russes… Rien de tel qu’un bon Mozart, Puccini ou Tchaïkovski pour clore une journée de tourisme. À partir de 19 h, l’ouïe s’éveille, évinçant ainsi, pour quelques heures, tous les autres sens. Toutefois, n’est pas musicien qui l’entend. Pour ceux qui préfèrent l’histoire à l’opéra, le bâtiment est quotidiennement sujet à des visites guidées qui replongent dans l’art et le mode de vie d’une autre époque.

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.