Blog

giant wild goose pagoda at night

Xi’an, cœur géographique, historique et culturel

  |   Arts & Musées, Asie, Aventure, Chine, Découvertes, Expériences, Haut de Gamme, Notre séléction, Villes & Architecture

 

Xi’an entre histoire et modernité

 

Consultez notre chronique sur la Chine dans Atlantico.fr
 

« Paix de l’Ouest ». Telle est la signification de Xi’an, alors que la ville-même se trouve au centre-est de la Chine, une région fortement globalisée propice aux affaires ainsi qu’aux séjours culturels. Culture inévitable dans une ville de plus de 3000 ans d’histoire. Xi’an a d’ailleurs été capitale de la Chine, pendant la période des Zhou occidentaux, entre les XIe et VIIIe siècles avant J.-C.

 

xian-terre

 

En plein cœur du pays, Xi’an doit sa renommée à son armée de 6000 guerriers et chevaux en terre cuite, grandeur nature, découverts dans le mausolée de l’empereur Qin. Impressionnant tant par sa taille que par sa précision, ce site classé au patrimoine de l’Unesco n’a été découvert qu’en 1974 par des paysans. Chaque soldat arbore un visage qui lui est propre et se tient en ce lieu depuis près de 2000 ans. La tombe de l’empereur, elle, a été localisée mais n’a encore jamais été fouillée, et reste aujourd’hui fermée aux visiteurs.

 

398px-Chinese-style_minaret_of_the_Great_Mosque

 

Peu importe, la région recèle de mausolées d’empereurs des dynasties Han et Tang. Si le manque de moyens techniques rend impossibles les fouilles pour la plupart d’entre eux, les mausolées sortis de terre sont de véritables trésors artistiques et historiques. En parlant d’art, comment ne pas mentionner l’architecture de Xi’an ? Ses pagodes, dont la grande pagode de l’oie sauvage et sa petite sœur, sa grande mosquée, ses remparts ou encore sa célèbre tour de la cloche. Tant de bijoux d’architecture qu’il convient de visiter en compagnie d’un spécialiste.

 

47542830

 

La paix de l’ouest, on la trouve aussi à l’hôtel. Une adresse : le Shangri-La. Haut de plusieurs étages, sa baie vitrée offre un panorama enivrant sur les lumières de la ville. Cap sur le restaurant Siam Garden, qui ressemble davantage à un temple bouddhiste. Entrée en grande pompe sous un pseudo porche soutenu par des paravents d’une solidité insoupçonnable tant on dirait du papier gaufré, celui que l’on utilise pour fabriquer des éventails. À goûter absolument : un plat des nouilles Shaanxi, ou nouilles Biang Biang, variété de pâtes particulièrement longues et épaisses, fait maison. Authentique à souhait !

 

Plusieurs excursions sont proposées au départ de l’hôtel. Entre deux visites de musées, c’est aussi l’occasion de se laisser aller à du shopping dans les deux malls-phare de la ville, le Century Ginwa et le Golden Eagle. Tout cela avant de poursuivre le voyage sur mesure vers l’ouest, découvrir le temple Famen et sa pagode de 148 mètres de haut. Un temple qui se divise en deux parties, une première datant du VIe siècle et l’autre… de 2009. Comme un symbole du pays, à cheval entre Chine antique et modernité.