Blog

bruges-voyage-luxe-21

Voyage de luxe à Bruges

  |   Arts & Musées, Belgique, Bien-être, Découvertes, En Weekend, Europe, Expériences, Haut de Gamme, Notre séléction, Villes & Architecture, Vins & Gastronomie

 

Bon baisers de Bruges

 

Le Cygne Noir, symbole d’élégance et de majesté, et hôtel de luxe dans la Venise du Nord.

 
Consultez nos autres articles sur Bruges et la Belgique sur Atlantico.fr
 

Pour les uns Bruges rime avec peinture ; pour les autres, avec Colin Farrell. Tout le monde se souvient de la course-poursuite invraisemblable que l’acteur irlandais soutient à la fin de Bons Baisers de Bruges. Au bord des canaux qui défilent à l’écran, un hôtel porte le nom d’un autre film, Black Swan. Le cygne noir, Die Swaene, en allemand, la figure romantique par excellence. Aussi romantique que le cadre de ce small luxury hotel lui-même ancré dans l’une des villes les plus pittoresques de Belgique.

 

D’un côté une série de maisons en brique et pointues ; de l’autre, un mur d’immeubles blancs percés de fenêtres pour la plupart fleuries. Entre les deux, la Dijver qui traverse le centre. Une chaussée sépare le Die Swaene de ce long cours d’eau. D’ailleurs, que serait Bruges sans ses canaux ? Tout sauf la « Venise du Nord », ainsi que l’on se plaît souvent à l’appeler. On fonce, valise en main. Impossible d’ignorer les tapisseries accrochées dans le hall de l’hôtel. Une collection qui augure un style 100% traditionnel.

 

bruges-voyage-luxe-3

 

Check in à la réception avant de regagner ses appartements. À pied ou dans un ascenseur orné de velours. On dépose ses affaires et vérifie la vue. En plein sur l’eau ! L’heure de la sieste est passée. On ne compte plus les moutons, mais les embarcations voguant sous les fenêtres de l’hôtel. À quoi ressemble le Die Sweane depuis les flots ? On range la promenade en barque dans un coin de sa tête afin de se concentrer sur l’intérieur. Rouge, or et noir. Telle est la gamme de couleurs déclinées dans les trente chambres de l’établissement. Tentures et lits à baldaquin évoquent le décor de maintes peintures flamandes. Les carreaux bi, voire tricolores s’accordent avec les damiers imprimés sur les dessus de lit en soie.

 

bruges-voyage-luxe-4

 

Guidée par une mélodie au piano, on atterrit dans un vestibule où règne le cuir, puis dans un salon XVIIIe qui fait office de restaurant gastronomique. Deux fourchettes rouges du Guide Michelin ! Pas besoin de voir les plats passer. On salive déjà. Quant aux boiseries et moulures aux murs, aux fresques d’inspiration grecque au plafond, elles n’ôtent rien à cette rêverie gustative. Non négligeable, la terrasse qui prolonge ce palais du goût. Une excroissance architecturale qui permet d’apprécier le soleil, quand il y en a – on est au nord de la Belgique – et de rejoindre le bar de l’établissement, lui-même encastré dans une véranda.

 

bruges-voyage-luxe-5

 

On déploie ses ailes en direction de la piscine couverte. Changement de décor. Chaises en rotin, parois en bambou, pot de fleurs en terre cuite… Le cygne noir hante les lieux. Son plumage obscur semble avoir déteint sur l’ensemble des cadres et ferronneries. De même en peinture, on accentue les contours. Après quelques brasses, on peut tout de même s’accorder un détour au sauna ou au spa. De quoi se lancer, le lendemain, à corps perdu dans Bruges.