Blog

Pack25 BrÇsil_Amazonie 3

Amazonie Brésilienne dans un bateau de luxe

  |   Amérique du sud, Brésil, Croisières, Expériences, Grands Espaces, Hébergements insolites, Jungle & Forêt, Notre séléction   |   No comment

 

« La mer, qu’on voit danser… », chantait Aznavour. Plus elle est grande, plus elle est salée, plus l’eau semble rimer avec vacances. Or il n’est nul besoin forcément de sable, d’iode, ou de transats pour se ressourcer. Fort de plages magnifiques, l’Amérique latine ne se voit que rarement associée à un paysage triste ou desséché. Et encore moins le Brésil, où s’étend, outre en Équateur, en Colombie, au Venezuela, en Guyane, au Suriname, en Bolivie et au Pérou, l’Amazonie. Occupée par 40 000 espèces végétales, 3 000 poissons, 1 294 oiseaux, 427 mammifères, 427 amphibiens et 378 reptiles c’est l’une des plus grandes forêts tropicales au monde. Là, pas d’horizon à l’horizon, seulement des arbres à perte de vue. Pour voir le soleil se coucher, il faut lever la tête ; et pour en piquer une, plonger dans la rivière ; car dans cette région, l’eau se décline dans plusieurs couleurs, excepté le vert marin.

 

Bresil_Amazonie_Voyage_sur_mesure1

 

Arachnophobes et claustrophobes seront prévenus. Espace étoffé, étouffé par feuillages et insectes, l’Amazonie est devenue, avec le temps, synonyme de danger. Si sa forêt paraît a priori infranchissable, ses rivières n’en demeurent pas moins guéables, et leur traversée, partant, agréable. À cet égard, flotter à bord du Santana Boat constitue une expérience formidable pour les aventuriers aux goûts de luxe. Équipé des toutes dernières technologies, d’un Jacuzzi, d’un bar, entres autres services, ce bateau d’apparence modeste offre en réalité le confort d’un hôtel cinq étoiles. Quant à l’équipage, plus serviable on ne trouve pas. Capitaine, cuisinier, matelots, et guides anglophones se tiennent à la disposition des passagers pour toute excursion complémentaire. Pas une vague pour venir perturber cette pittoresque harmonie. C’est beau l’Amazonie !

 

Bresil_santana_boat_amazonie

 

En deçà des paysages touffus, l’eau ; une eau sujette, au fil du trajet, à de nombreuses métamorphoses. « Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir ». En effet, passée la teinte sinistre du Rio Negro, on tombe sur une texture boueuse. Tel est le Rio Solimões, pareil à un étang opaque de saleté. Tout autour, une faune et une flore si impressionnantes qu’il fait bon retrouver, pour une brève escale, le monde des humains.

 

Après le village Janauaca, cap sur l’archipel Anavilhanas, l’un des plus grands archipels d’eau douce au monde. Pas de moustiques qui piquent, pas de vilaines bêtes qui embêtent les passants. Les animaux défilent sous les yeux de ces derniers sans jamais leur causer de maux. Entre les grognements inoffensifs, le bruissement de l’air au contact d’une dense végétation, et le clapotis de la rivière qui s’écoule jusqu’à Praia do Tupé, on a le droit à une vraie symphonie forestière.

 

Bresil_Amazonie2

 

Honnie l’Amazonie ? Pure folie ! Au contraire, cette région du Brésil est l’une des plus appréciées des Européens. Pourquoi ? Loin des clichés, des lieux communs comme des cartes postales, l’eau n’a jamais été aussi pure, le miroir de la nature, une nature où plages et infrastructures balnéaires n’ont pas leur place.

 

No Comments

Post A Comment