Blog

Cape-Town-3

Découvrez l’Afrique du Sud avec Peplum

  |   Afrique, Afrique du sud, Ambiances, Arts & Musées, Découvertes, Iles & Littoral, Sommets & montagne, Villes & Architecture

 

Capitale de la colonie du Cap, de 1652 à 1910, puis de la province du Cap, de 1910 à 1994, le Cap, plus connu sous le toponyme de Cape Town, doit son nom au Cap de Bonne Espérance situé à plus de 47km de son centre historique. Que de répétitions générées par ce petit bout de terre ! Cité-mère de l’Afrique du Sud, sa renommée internationale lui vaudrait presque une typographie en majuscules d’imprimerie, pour ne pas dire lettres capitales. Cap, donc, sur Le Cap.

 

Parce qu’il est composé du suffixe « town », ville en anglais, le Cap impose une visite débutant par son centre historique. Les pierres avant la mer, en somme. Direction place Heerengracht. Premier bastion de la Compagnie des Indes Orientales, c’est à cet endroit précis que trône un couple de statues magistrales, celles de Jan van Riebeeck et de son épouse Maria de Queillerie dont le potager, aujourd’hui rebaptisé « Les jardins de la compagnie » servait à approvisionner les vaisseaux de passage en denrée fraîches. À deux pas de là, se dressent l’Hôtel de Ville ainsi que quelques musées. Promenade qui s’achève sur la visite du Château de Bonne espérance, le monument le plus ancien d’Afrique du Sud.

 

Cape-Town-1

 

Cap ou pas cap ? Imperméables au vertige, d’aucuns s’aventureront sans hésiter au sommet de la Montagne de la Table. À 1086 m d’altitude, soit 4 minutes de la baie en téléphérique, un panorama spectaculaire s’offre à qui souhaite le contempler. Alentour, 1400 espèces de fleurs différentes diffusent leur savourant parfum ; des damans de rocher surprennent par leur physique hybride à mi-chemin entre celui d’un rongeur et d’un éléphant ; un voile de nuages rappelle que la région a hérité son aspect mystérieux d’un phénomène de condensation atmosphérique. À trop planer on perd pied. Pour redescendre sur terre, rien de tel qu’une balade à travers le Bo-Kapp, quartier excentré jalonné de maisons bigarrées où résident encore maints descendants d’esclaves indiens.

 

Cape-Town-2

 

 

Eau et animaux : deux éléments que l’on retrouve au Two Oceans Aquarium…, cet établissement présente la faune peuplant les deux océans qui se croisent à la pointe du continent africain. Une population de 3 000 habitant aquatiques y réside actuellement, du requin aux tortues, en passant par pingouins et poissons en tout genre.

 

Amis de la nature, bonsoir ! Voir des bêtes claquemurées derrière une vitre c’est bien ; mais les observer dans leur environnement naturel c’est encore mieux. Et plus précisément sur la plage de Boulders, à Simon’s town. Préservé des inrastructures humaines, ce lieu unique est devenu la terre d’accueil de nombreux oiseaux en mal de tranquillité. Loin des yeux, loin de la peur.

 

Cape-Town-3

 

L’espoir fait vivre, surtout à Cape Town, où mammifères, volatiles et reptiles, soit nageoires, pelages et plumages font bon ménage. Comment pourrait-il en être autrement à proximité d’un cap dit de Bonne Espérance ? Une référence, une préférence en matière de tourisme. De luxe !