Blog

Corse - Atlantico

Vite, un week-end en Corse : yachts, golf et soleil !

  |   Atlantico Grand Large, Europe, France

 

Un régal de régates à Ajaccio

 

N’est pas Île de Beauté qui veut. A quelques jours du printemps, la Corse résiste encore aux dernières offensives de l’hiver et se prépare aux longs weekends de mai. Aperçu d’une semaine de vacances en Méditerranée, entre les Régates Impériales d’Ajaccio et le golf de Spérone.

 
Article publié sur Atlantico.fr le 16 mars 2013
 

Embuscades dans les maquis, assassinats, complots dans les forêts… L’actualité n’est pas tendre avec la Corse et ses habitants. Et pourtant, cette image peu radieuse contraste fortement avec la réalité. N’oublions pas que la Corse, c’est l’Île de Beauté, bercée de toutes parts par les humeurs de la Méditerranée. Pour redorer la joie de la Corse, rendez-vous alors en baie d’Ajaccio, où « les régates impériales » rendent hommage aux navigateurs les plus hardis. Cette année encore, la 11e édition de ces courses de bateaux à voiles s’annonce, du 20 au 26 mai, tout aussi enrichissante que les précédentes.

 

Regates_Imperiales_Ajaccio1

 

Qu’il est plaisant de lire la joie sur tous les visages ! Les Ajacciens adorent les régates impériales. Cinq jours de courses, qui commencent, après un banquet en grande pompe sur le quai d’honneur du port Tino Rossi, par la découverte des voiliers. Certains de ces monocoques sont longs de plus de trente mètres et leurs voiles majestueuses s’étendent sur plusieurs centaines de mètres carrés.

 

Et puis les courses commencent. Jour après jour, les coques s’élancent sur les eaux, des vainqueurs sont proclamés, des bouteilles de champagne sont ouvertes.

 

Regates_Imperiales_Ajaccio2

 

Lorsque les bateaux rentrent à quai commencent d’autres festivités. Un soir, les applaudissements des fashionistas rythment la démarche des mannequins qui défilent dans le cadre de l’élection de miss « régates impériales » ; un autre, ce sont les fans d’électro qui scandent le nom de leur DJ favori.
Mais ce sont bien entendu les activités liées à la mer qui priment. La foire des pêcheurs, par exemple, réunit, aux rythmes des musiques et danses traditionnelles, tous les professionnels du milieu maritime. La bonne humeur s’empare des rues ensoleillées, qui offrent une séduisante porte d’entrée sur la ville d’Ajaccio.

 

Regates_Imperiales_Ajaccio3

 

Tout préjugé mérite d’être contré : la baie d’Ajaccio n’est pas qu’un centre touristique. La ville s’est construite le long d’une histoire riche en rebondissements. Sa genèse remonte à l’Antiquité, avant d’être désertée au VIIe siècle, puis reconstruite par les Génois au XVe siècle pour devenir la capitale administrative de la province de l’au-delà des monts. En mai 1769, la défaite des troupes de Pascal Paoli marque finalement le passage de la ville sous la domination française. Une richesse à explorer entre deux courses de régates.

 

Regates_Imperiales_Ajaccio4

 

Aujourd’hui, la Corse souffre de l’image d’une terre violente. Dommage, considérant les trésors sans nom qu’elle recèle. Malgré l’érection de quelques immeubles modernes, la baie d’Ajaccio demeure par exemple une pure merveille. D’autant plus lorsque les coques et les voiles des « régates impériales » viennent animer ses eaux paradisiaques.