Blog

Hôtel_Lutetia_1

Visite privée du Lutetia

  |   Europe, France   |   No comment

 

Sa façade Art déco est non seulement dépouillée de ses ornements d’origine ; mais aussi habillée d’échafaudages bâchés. Fondé en 1910 par la propriétaire du Bon Marché, Madame Boucicaut, le Lutetia, hôtel de luxe fait actuellement peau neuve. Sous la houlette du groupe israélien Alrov (le Café Royal, à Londres ; le Conservatorium, à Amsterdam ; le David Citadel, à Jérusalem ) (Voir cet article), qui a racheté le palace parisien en 2010. Si l’accès au chantier est limité, nous avons tout de même eu la chance de le visiter en toute exclusivité. Promenade sur mesure dans la carcasse d’un monument de quartier.

 

Lutetia-1

 

Comment ne pas être parcouru de frissons, en franchissant ce seuil mythique ? À droite, la bagagerie et la conciergerie disposeront de leur propre ascenseur de service. Pour accéder à leur chambre et à diverses commodités, les clients n’auront que quelques pas à faire, tout droit jusqu’à la réception, où viennent d’être créés deux ascenseurs panoramiques. Ex nihilo, pour laisser passer la lumière naturelle. De même, la verrière de l’ancien Salon Saint-Germain, en plus d’être restaurée, donnera sur un tout nouveau jardin. Adieu le Salon Ernest, dont une partie sera transformée en bibliothèque. On pourra bientôt prendre un verre entre quatre façades Art déco, rénovées et prolongées par Jean-Michel Wilmotte, l’architecte en charge du projet.

 

Lutetia-2

 

Cap sur le deuxième étage, pour visiter deux chambres témoins. Les deux seules prêtes pour le moment. Dans l’ensemble, elles seront toutes moins nombreuses, mais plus vastes. Certaines suites seront mêmes conçues en collaboration avec des artistes contemporains. Pas de nom mentionné. Interdiction de communiquer sur le design également. Les lèvres scellées, on se redirige vers le rez-de-chaussée, à la découverte des extrémités est et ouest du Lutetia. Exit les restaurants gastronomiques des premiers jours. L’angle de la rue de Sèvres sera entièrement occupé par une brasserie à deux étages. Depuis la mezzanine on surplombera un autre patio, plus petit mais tout aussi lumineux. Aux antipodes, côté place Alphonse-Deville, le Salon Président est soumis à divers tests. Inscrit aux monuments historiques, il s’agit de le reconstituer dans l’état. Des motifs Art déco et Art nouveau ont été découverts sous cinq à six couches de peinture ! De même, il est question de reconstituer des fresques et des moulures disparues ou défigurées au fil des ans. Photos en noir et blanc à l’appui !

 

Lutetia-3

 

Juste en dessous, de la terre, des pierres, et de la poussière. Les ouvriers bêchent, cassent, creusent, et crient à tous crins. On ajuste son casque de chantier – sécurité oblige – avant d’explorer ce qui sera le futur centre de fitness du Lutetia. Six cabines de soins sont prévues en ce premier sous-sol. Au niveau inférieur, se déploiera une somptueuse piscine, conjuguée à un sauna et un hammam. L’impatience est générale. Dire qu’il faut encore attendre jusqu’au troisième trimestre de l’année 2017 pour voir cet hôtel de luxe rouvrir ses portes ! Le compte à rebours a commencé !

 

Lutetia-4

No Comments

Post A Comment