Blog

pep-whashington-trump

Trump à Washington

  |   Amérique du nord, USA

En septembre 2016, au beau milieu de sa campagne électorale, Donald Trump ouvrait un hôtel cinq étoiles dans l’ancien bureau de poste de Washington. Une façon pour lui de se rapprocher de la Maison Blanche ?

pep-whashington-trump-1

 

L’Old Post Office Pavillion en question se trouve plus précisément à l’angle de la douzième rue et de Pennsylvania Avenue. Il a été construit par l’architecte Willoughby J. Edbrooke en vue de revitaliser le quartier situé entre la Maison Blanche et le Capitole. Le bâtiment a manqué d’être détruit au début des années 1970. Son vaste atrium abritait des boutiques, des bureaux fédéraux, et des restaurants. Mise en valeur dans le hall du nouveau palace, sa structure en fer est tout ce qu’il en reste aujourd’hui.

pep-whashington-trump-2

 

Outre le « Spa by Ivanka Trump », le restaurant Benjamin se veut une étape incontournable. Le choix d’associer un prénom à un service se justifie par le désir de créer un climat de confiance entre le personnel et la clientèle. Ivanka n’est autre que la fille d’Ivana et de Donald Trump. Très impliquée dans les affaires de son père, elle s’est notamment chargée de la décoration du Trump Chicago, dans la ville du même nom. Benjamin renvoie à Benjamin Franklin. L’idole de Trump ? C’était surtout le premier maître des postes du pays. Son surnom, the Founding Foodie fait écho à son titre de père fondateur, qui se dit « Founding Father », en anglais.

pep-whashington-trump-3

 

La carte du Benjamin Bar & Lounge penche plutôt vers la France. La charcuterie y est servie avec une baguette. Au menu, un « parfait de foie de volaille aux graines », un « pâté de campagne aux cerises », un « prosciutto de canard à la moutarde, au vin blanc et à la pistache », un « salami toscan » de première qualité, un « chorizo fumé au fenouil »… La liste est longue. Bleu de vache, chèvre aux fines herbes, cambozola au poivre, savarin aux noix, cheddar « mûr à point », manchego d’Espagne… Des fromages internationaux viennent compléter la sélection de produits hexagonaux.

Opening of Trump International Hotel

Un « steak tartare à l’érable et au poivre noir avec foie gras » dans la catégorie « fruits de mer » ? À cette bizarrerie s’associent des homards, des huîtres, des palourdes, des crevettes, du crabe, un « tartare de thon, vinaigrette à la truffe et à l’orange », une « pieuvre à l’avocat et au soja », une caesar salad au crabe, une poitrine de poulet grillé – autre aberration -, un saumon rôti…. Sur le grill, des câpres au caviar d’aubergine constituent un plat entier. L’originalité n’a pas de limite. De même pour ce qui est des desserts de Fabrice, la pâtissier de la maison.

pep-trump-washington-5

Parmi les cocktails signature du Trump Washington, le Benjamin se compose de seigle, pomme de terre, froment, vodka. Le tout accompagné d’huîtres et de caviar. Le John Willett (bourbon, sirop de miel, écorces d’orange), le Postmaster General (vodka, poire, chambord, prosecco), le Romanesque Revival (bourbon, miel, menthe, gingembre) valent également le détour. Autant de délices contribuent à une expérience exceptionnelle au cœur des États-Unis.