Blog

pep-amsterdam-grand-4

The Grand, un hôtel légendaire à Amsterdam

  |   En Weekend, Europe, Pays-Bas   |   No comment

 

À peine le seuil de la cour franchi, que l’on s’arrête. Un point « histoire » s’impose. Le clocher qui se dresse tout droit, au-dessus des toits, date de 1411, à l’époque où le centre comptait encore seize couvents… autant de sites religieux balayés par 1578. La même année, l’actuel Sofitel, hôtel de luxe, dit « Legend » (détail important), endossa pour la première fois sa vocation d’hôtel en devenant le point de chute d’invités royaux. Marie de Médicis, Marie Stewart et Guillaume d’Orange… leurs silhouettes ressortent d’une manière ou d’une autre dans le design intérieur, signé Sybille de Margerie. Il va de soit que cet hôtel de luxe offre une expérience exceptionnelle à Amsterdam.

 

pep-amsterdam-grand-1

 

Le monument est historique, on l’aura compris. Le fronton est âgé de trois siècles, nous fait remonter dans le temps pour un séjour exceptionnel aux Pays Bas. En son temps, l’établissement servait de quartier général à la marine néerlandaise. Emblème des Pays-Bas, le lion sculpté au milieu s’inscrit lui aussi dans la décoration, depuis les coussins jusqu’aux serviettes de toilette, en passant par la vaisselle. Reconvertie à trois reprises en mairie, le Sofitel abrite encore nombre de mariages, et non des moindres. C’est là que la princesse Beatrix a fait officier son union, en 1960. Les escaliers en marbre menant à l’autel sont sublimés par l’éclairage d’anciens vitraux, qui s’étirent sur plus de cinq étages. L’échange des vœux a lieu dans un cadre Art Déco. Les époux sont ensuite exhortés à saluer leurs invités depuis un balcon donnant sur le jardin que Verkiezing van het Gezelligste Terras vient d’élire « la terrasse la plus cosy d’Amsterdam ».

 

"VFMLID=60247694"

 

Du label « Monument historique » découle le label « Legend », que le Sofitel attribua pour la première fois au Métropole, à Hanoï. The Grand est, lui, le premier hôtel de luxe de la chaîne a avoir reçu de cette distinction, en Europe. Un privilège qui justifie un service personnalisé, et bien plus. Au-delà du comptoir de la réception, les ascenseurs conduisent à 125 chambres et 52 suites, dont la gestion revient à quatre butlers (majordomes, en anglais).

 

pep-amsterdam-grand-3

 

On attrape une madeleine au vol. Proust n’est jamais bien loin… À droite, le restaurant Bridges, dont la salle à manger vient de faire peau neuve, à la demande du jeune chef Bobby Rust (une étoile Michelin). Tous les designers sollicités pour l’occasion nourrissent un lien avec l’Hexagone. Et pour cause, le Sofitel est une chaîne française. En plus de vous appeler par votre nom, le personnel vous salue systématiquement d’un « bonjour ».

 

pep-amsterdam-grand-4

 

Une autre page de l’Histoire s’ouvre dans la bibliothèque-salon de thé, à gauche en sortant. Avec les Jackson Five commémorés par un cliché de Claude Vanheye (encore lui ! LIEN vers Conservatorium). À la carte, le « Michael Jackson Hot Chocolat », servi avec un gant blanc à paillettes qui, s’il jure avec le cadre, a le mérite de rappeler les tenues sophistiquées du chanteur. En 1995, le roi de la pop aurait demandé à l’équipe du Room Service de distribuer des tasses de chocolat chaud à ses fans frigorifiés devant la fenêtre de sa chambre. Son séjour Grand coïncidait avec la promotion de son album « History ». Sur cette anecdote, voilà la boucle historique bouclée.

No Comments

Post A Comment