Blog

pep-lisbonne-UNE

Tête à tête avec une personnalité de Lisbonne

  |   Portugal   |   No comment

 

Ce n’est ni un grand chef, ni un professeur de cuisine. Alors pourquoi dîner chez lui ? Cet homme d’affaires de renom, dans le domaine de l’hôtellerie de luxe, invite régulièrement des étrangers à partager un repas gastronomique « fait maison » dans son sublime 250 mètres carrés, en plein cœur de Lisbonne. Une expérience extraordinaire en somme. Son nom ? Interdiction de le révéler. Discrétion oblige. Tout ce que l’on peut dire, c’est que ce chef amateur brasse autant de connaissances que de millions. Dîner chez un particulier d’exception.

 

Voyage de luxe, voyage exceptionnel

 

L’expérience coûte plus cher qu’un menu étoilé. Cap sur Chiado, encadré par le Bairro Alto et la Baixa pombalina. Ce quartier commerçant mêle enseignes nouvelles et traditionnelles. Entre Hermès et Marc Jacobs logent des petites échoppes de maroquinerie incontournables. Made in Portugal, only ! N’est-ce pas ce que l’on recherche quand on voyage ? L’exclusivité totale. Cette exclusivité tant convoitée, on s’en repaît, quelques rues plus loin, chez notre mystérieux hôte. Un large sourire répond au coup de sonnette que l’on assène timidement derrière la porte d’entrée.

 

Voyage de luxe, voyage exceptionnel

 

Une délicieux parfum d’épices embaume le salon. Au premier regard se distingue un mobilier à la fois moderne et ancien. Cette alliance stylistique atteste le bon goût du propriétaire des lieux, lequel surgit aussitôt, deux coupes de champagne à la main. À gauche, des fauteuils en cuir que l’on dirait tout droit sortis tout d’un fumoir des années 1920. À droite, en vis à vis, un canapé design crème. Et entre les deux, un coussin arborant le drapeau américain. Hommage déguisé au capitalisme ? Au-delà de ce pouf hybride se profile une table basse recouverte de livres d’art et de voyages. La cheminée qu’encadrent les deux fenêtres du fond est surmontée d’un paon majestueux, trophée de taxidermie. L’animal constitue une transition idéale entre cet intérieur élégant et le balcon arboré qui donne sur les rues animées de Lisbonne.

 

Voyage de luxe, voyage exceptionnel

 

Arrivé dans la salle à manger, on s’attend à trouver le couvert dressé. Erreur ! Au Portugal, comme en Espagne, on ne dîne pas avant 22h. L’occasion de prolonger la visite guidée exceptionnelle. Sur une table infinie où l’on pensait découvrir victuailles et porcelaines reposent des objets d’origines diverses et variées. Des drapeaux d’états différents, confirmant le soupçon selon lequel notre hôte serait un infatigable globe-trotter. Chaque pièce est unique renforçant l’impression d’explorer un musée. Entre une horloge du XVIIe siècle ayant appartenu à la famille royale de tel pays, une sculpture signée d’un des disciples d’Auguste Rodin (Voir article), une cage à oiseaux achetée dans une brocante, des pièces d’argenterie impériale, des lampes vertes conçues pour une salle de billard qui pendent aux moulures du plafond, on en oublie presque son appétit. Presque !

Heureusement, le dîner est prêt ! On aide à mettre la table. C’est plus convivial. Des éclats de rires se répercutent sur les verres de vin. On boit quoi ? Du Dow Vintage Port 2011, élu meilleur cru du monde en 2014. Et il est portugais ! Une expérience exceptionnelle et des plus inoubliables donc !

No Comments

Post A Comment