Blog

Khiva_Ouzbekistan

Entre steppes et architecture, l’exceptionnel patrimoine de l’Asie Centrale

  |   Asie, Atlantico Grand Large, Ouzbékistan

 

Merveilleux Ouzbékistan

 

En plein cœur de l’Eurasie, l’Asie Centrale a été visitée par les plus grandes civilisations, laissant un exceptionnel patrimoine à l’Ouzbékistan. Mais c’est aussi une région aux paysages des plus époustouflants.

 
Article publié sur Atlantico.fr le 9 février 2013
 

En plein cœur de l’Eurasie, l’Asie Centrale fait partie des plus anciennes régions du monde. Cernée par les grandes civilisations européennes, méditerranéennes et asiatiques, elle est depuis des milliers d’années l’un des plus grands carrefours de la planète. Cultures, traditions et religions ont transité par ces territoires, enrichissant ses villes et léguant un héritage et un patrimoine exceptionnels. Enclavés dans la région, l’Ouzbékistan et ses cités millénaires regorgent des plus grandes richesses de l’Asie Centrale. Tour d’horizon.

 

médersa_Tilla_Kari_Samarcande

 

Faire le tour de l’histoire et de la culture de l’Ouzbékistan est un long périple. A Tachkent, capitale fondée il y a 2 000 ans au croisement des routes commerciales entre Asie, Europe et Méditerranée, deux madrasas (anciennes universités coraniques) du XVIe siècle témoignent de l’importance de la ville. Majestueuses et magnifiquement décorées, elles ont été construites sous l’impulsion de souverains issus de lignées de conquérants tels Gengis Khan ou Alexandre le Grand. De nombreux grands guerriers et empereurs sont d’ailleurs tombés sous le charme du pays. Et de leur intérêt sont nées les trois cités légendaires de Khiva, Boukhara et Samarcande.

 

Murs_de_Khiva

 

 

La forteresse de Khiva, au nord-ouest du pays, a gagné sa réputation du khanat (royaume mongol dirigé par un khan) qu’elle a gouverné du XVIe au XXe siècle. Connue comme « perle de l’Orient », son nom serait issu d’une expression ouzbèke signifiant « Quel plaisir ! ». Dans cette ville, qui a fêté ses 2 500 ans en 1997, palais, mosquées, minarets, mausolées et madrasas en nombre ornent les rues aux couleurs du désert. L’architecture ouzbèke y est tellement présente qu’historiens, archéologues et architectes ont posé leurs outils et enchaînent recherches et restaurations. De l’autre côté du désert de Kizil Kum, Boukhara honore elle aussi l’architecture du pays. La ville entière est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Et pour cause : 360 mosquées et minarets se cachent jusque dans les plus petites ruelles. Mais la ville de presque 3 000 ans, considérée comme la plus ancienne cité d’Asie Centrale, est peut-être moins célèbre pour ses remarquables monuments que pour son prestigieux marché de tapis.

 

Madrasa_Chor_Minor_Boukhara

 

Enfin, les plus grandes richesses de l’Ouzbékistan se trouvent dans l’exceptionnelle Samarcande. En 2 500 ans, elle a été arpentée par les marchands de l’Antiquité, conquise par Alexandre le Grand, ruinée par Gengis Khan et traversée par la route de la soie. Plusieurs fois elle fut capitale, notamment sous Tamerlan, du XVe au XVIe siècle. De ses nombreuses conquêtes en Eurasie, ce grand conquérant a enrichi sa ville, apporté des savoirs étrangers et construits des bâtiments parmi les plus importants du monde musulman. Aujourd’hui, un observatoire astronomique, un mausolée et une nécropole côtoient de nombreuses mosquées et madrasas. Samarcande est elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, de même que le centre historique de Chakrisabz, au sud de la ville, où les majestueuses bâtisses et les quartiers séculaires témoignent de son apogée. Plus insolite, mais pas moins fascinant, le site archéologique et musée d’Afrasiab héberge les plus vieux jeux d’échecs connus au monde !

 

Décorations_intérieures_medersa_Tilla_Kari_Samarcande

 

L’Ouzbékistan, son extraordinaire patrimoine et ses surprises haut-de-gamme. L’équation parfaite pour un voyage dans le luxe de l’ancien temps d’un pays encore méconnu.