Blog

pep-stockholm-snowball-1

Un Snowball pour le Nouvel An

  |   En hiver, Europe, Suède

 

Pourquoi cette façade en granite penche-t-elle en avant ? Afin que, de l’intérieur, on ait l’impression d’être immergé dans le parc sur lequel elle donne. Pari tenu par l’un des architectes les plus célèbres de Suède, Gert Wingårdh. L’austérité apparente du bâtiment ménage une surprise : à l’intérieur, des centaines de personnes font la queue pour s’enregistrer. Les trois quarts sont là pour une seule raison, le Snowball. Ce festival de swing a lieu chaque année au même endroit, le Clarion Sign de Stockholm, et à la même époque, un peu avant et pendant le jour de l’an.

 

Voyage exceptionnel en Suède-voyage de luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe

 

Pourquoi « Sign » ? Parce que l’établissement se voit comme la construction signature de la capitale suédoise. Fort de 558 chambres, c’est le plus grand hôtel de Stockholm. Y transitent tant des familles, que des couples ou des businessmen. À l’occasion du Snowball, le festival susmentionné, les salles de conférences se transforment en pistes de danse, et la plus grande (600 mètres carrés) en salle de bal. Cette dernière jouxte le restaurant qualifié d’américain car, autre particularité, le Clarion se caractérise par son ouverture sur le monde.

 

Voyage exceptionnel en Suède-voyage de luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe
La décoration intérieure est marquée par ce cosmopolitisme. Parmi les designers représentés (la crème de la crème), on compte une Danoise, Arne Jacobsen, un Finlandais, Alva Aalto, un Suisse, Guenilla Allard, et une entreprise norvégienne, Norways Says. Au huitième étage (sur dix, au total), les responsables du spa et de son bar sont d’origine japonaise. Rien ne vaut des bons sushis, entre deux danses, quand on a fait le tour des plats proposés par le room service. Sur la terrasse, quelques clients se baignent dans la seule piscine extérieure de Stockholm. L’eau est à 35°C tandis que dehors il fait moins de zéro degrés. Le contraste est saisissant.

 

Voyage exceptionnel en Suède-voyage de luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe
Diversité – on l’aura compris – est le mot d’ordre de cet hôtel de luxe. Quatre ascenseurs donnent accès aux cinq catégories de chambres et suites existantes. Chacun est dédié à un genre musical différent. Il suffit de lever la tête pour découvrir tantôt une guitare rock, tantôt une boule à facettes pour la pop, ou encore un saxophone digne des plus grands jazzmen. Le style « lounge » est, lui, associé à un éclairage mauve. Autant dire que l‘établissement se place sous le signe de la musique.

 

Voyage exceptionnel en Suède-voyage de luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe-luxe

 

Début du concert à 23h. L’orchestre, qui a débuté tous les soirs à 21h, dîne pour une fois en présence des festivaliers. Réveillon oblige. Les jeux de jambes se complexifient à mesure que le rythme s’accélère. Charleston, blues, balboa… Ici, le swing se décline sous toutes ses formes. Le compte à rebours approche. 10, 9, 8, 7… L’excitation des danseurs est palpable. Tout le monde s’arrête. 6, 5, 4, 3, 2… Bonne année ! Ou bien Gott Nytt År, en suédois !