Blog

200465602-001

Saint-Barthélemy sous l’eau

  |   Amérique centrale et Caraïbes, Atlantico Grand Large, Saint-Barthélémy   |   No comment

 
Article publié sur Atlantico.fr le 25 novembre 2012
 

Comme il est vaste, le monde de Nemo ! Les plongeurs n’ont jamais fini de l’explorer. À Saint-Barthélemy, savoir nager sous l’eau est presque aussi indispensable que boire ou respirer. En apnée avec pour seuls attributs un masque, des palmes et un tuba, ou encore lesté de bouteilles, on tire le même plaisir de quelque escapade sous-marine. C’est dans ce type d’expérience absolument renversante que loge la quintessence d’un séjour aux Petites Antilles. Il est donc temps de s’équiper.

 

Pack30 St Barth_PlongÇe 1

 

Toutefois, d’aucuns n’oseront pas se jeter à l’eau à moins de savoir où ils mettent les pieds. Réponse : dans une zone corallienne réputée pour sa beauté et surtout sa moindre profondeur. À 30 mètres environ, nul risque de noyade ! Une estimation qui se vérifie à quelques exceptions près. À l’inverse des coraux massifs, véritables aimants à poissons multicolores, les coraux branchus n’ont pas su résister aux passages de récents cyclones. De même, la faune locale a subi de nombreuses déconvenues. Parmi les principaux fléaux combattus, on compte la chasse et la pêche, désormais prohibées à la demande d’une réserve naturelle fondée en 1996. N’oublions pas non plus la pollution découlant notamment du tourisme.

 

Ce n’est pourtant pas en noir qu’il faut tout voir ; mais bien en bleu. Les plus jolis sites de plongée gravitent autour du Pain de Sucre, îlet refoulé au large de Gustavia, la capitale de Saint-Barthélemy. Par respect pour l’environnement menacé, toute personne nageant dans des eaux protégées doit reverser un euro par expédition au site visité. Une modeste contribution qui permet néanmoins d’entretenir les mouillages réservés aux bateaux temporairement à l’arrêt. Et pour les habitués des baies de Saint-Barth, il existe même une carte de fidélité. Une raison supplémentaire de rester, voire de prolonger son voyage !

 

Pack30 St Barth_PlongÇe 3

 

En effet, une fois arrivé, on a du mal à décoller. Impossible de passer à côté du charme des paysages aquatiques que certains n’oseront malheureusement jamais pénétrer. Peur de l’eau, phobie des requins, peu importe, toute angoisse mérite d’être surmontée tant l’aventure est riche. Ne dit-on pas valoir son pesant d’or ? En ce sens, le luxe de Saint-Barth ne réside pas uniquement dans ses hôtels, mais bien dans son patrimoine géographique.

No Comments

Post A Comment