Blog

Ippopotamo

Safari de luxe en Tanzanie

  |   Afrique, Ambiances, Expériences, Safari, Savane, Tanzanie

 

Les hippos du Sélous

 

Aventure dans la réserve de gibier du Sélous à la découverte des hippopotames.

 
Consultez nos articles sur l’Afrique dans Atlantico.fr
 

Hippos, Selous National Park, TanzaniaDu soleil, des éléphants, des lions et des girafes. Parler safari incite instantanément au rêve de la savane. S’imaginer, fièrement armé de son tout nouvel appareil photo, capturer les moments de vie des grands oiseaux, des zèbres, des gnous ou autres léopards. Parcourir le désert en 4×4 et faire la course avec les guépards, le survoler en montgolfière pour le voir comme les vautours ou les cigognes. En bref, vivre l’Afrique sauvage.

Très bien, mais… et les hippopotames dans tout ça ?

 

Safari de luxe spécial hippos

 

IppopotamoEn Afrique, ils seraient entre 125 000 et 150 000, préférant la Zambie (40 000 individus) et la Tanzanie (20 000 à 30 000). Ça tombe bien, c’est en Tanzanie que nous allons, dans l’une des plus grandes réserves protégées de l’Afrique. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la réserve de gibier de Sélous s’étend sur 55 000 km² dans le sud du pays. Une majeure partie de ce territoire de forêts, de rivières et de savanes est consacrée à la chasse (légale et professionnelle). Seule une « petite » zone de 2 500 km² (la taille de l’île de la Réunion, quand même) est réservée aux safaris touristiques. Les objectifs à la place des fusils, l’observation au lieu de la traque.

 

Striée des eaux du fleuve Rufiji, la réserve est riche d’une exceptionnelle concentration d’hippopotames. Au point qu’il arrive aux embarcations de devoir zigzaguer entre leurs grosses têtes rondes, voire de se faire percuter par l’une d’elles, alors que le gros animal remonte tranquillement vers la surface. Attention tout de même. Car malgré son air pataud et gentil, un hippo pas content peut charger à une vitesse de 30 km/h. Fort de ses quatre tonnes et de ses canines de soixante centimètres, la grosse bête tue ainsi jusqu’à 200 personnes par an, faisant d’elle l’une des espèces les plus dangereuses pour l’homme. Mais n’ayons pas peur des statistiques : les hippopotames ne répondent qu’à la provocation.

 

safari-luxe-tanzanie-selous-3Troisième mammifère terrestre le plus lourd après l’éléphant et le rhinocéros, l’hippopotame n’est pas un proche du cheval comme le laisserait entendre son nom, ni du porc comme le suggèrent ses formes et ses ongles. Sa cousine la plus proche est en fait… la baleine ! Normal. Tous deux (ainsi que le marsouin et d’autres cétacés) sont issus d’un ancêtre commun dont les descendances plus proches ont aujourd’hui disparu.

 

La réserve de Sélous n’est pas unique que par sa concentration d’hippopotames. Elle est aussi très peu fréquentée. Loin des parcs du nord de la Tanzanie et du Kenya, seuls 2 000 touristes visitent chaque année la réserve, dans le sud-ouest du pays, soit moins d’un touriste par an et par km². Les conditions parfaites pour une exploration totale de l’Afrique australe et de toutes ses populations animales, les hippos et les autres. Mieux qu’un safari de luxe, c’est une véritable immersion.