Blog

pep-suisse-royalp

Le restaurant du Chalet RoyAlp reçoit une étoile Michel

  |   Europe, Suisse

Une étoile dans l’assiette, c’est une étoile de plus dans les yeux des clients du Jardin des Alpes, le restaurant gastronomique du Chalet RoyAlp Hotel & Spa, à Villars-sur-Ollon. Le Chef Alain Montigny a de quoi être fier ! Fort de seize points au Gault & Millau, ce cuisinier reconnu porte les titres de « Meilleur Ouvrier de France » et de « Découverte de l’année 2016 en Suisse ». Côté Michelin, le jury, déjà séduit par ses recettes traditionnelles, avoue avoir suivi l’évolution de sa carrière de très près. Sa récompense consacre ainsi le travail, et surtout, la fidélité de son équipe car, en cuisine, comme dans la vie, il faut savoir bien s’entourer.

pep-suisse-royalp-1

 

Philippe Attia, le Managing Director du Chalet RoyAlp ne pouvait se montrer plus fier de sa recrue. « Alain et sa brigade nous ont fait un immense honneur en obtenant cette étoile Michelin et ce, seulement dix mois après l’ouverture du Jardin des Alpes. La stratégie du Chalet RoyAlp tendait d’emblée, en 2015, à offrir une cuisine et un service unique. Cette étoile est le gage de cet accomplissement », poursuit le responsable, qui aurait pu continuer à chanter les louanges d’Alain Montigny pendant des heures.

pep-suisse-royalp-2

Il ne faut pas se fier aux intitulés, qui ne révèlent pas la subtilité des plats. L’œuf mollet n’est pas servi tout seul mais avec une « crème de courge, châtaigne et scarmoza », fromage italien à pâte filée, autrement connu sous le nom de caciocavallo. Le « bar de ligne » est servi « en croute de sel de Bex », avec un caviar impérial. Les pommes soufflées qui entourent le pigeon d’Anjou fondent dans la bouche. Le « Menu Confiance », en revanche, porte bien son nom, puisqu’on peut s’en remettre aveuglément à l’expertise du chef.

pep-suisse-royalp-3

Qualité des produits, créativité, maîtrise des cuissons et saveurs, rapport qualité/prix, et régularité des plats. Tels sont les critères nécessaires à l’obtention d’une étoile Michelin. Et Le Jardin des Alpes les remplit tous ! Si la tradition est à l’honneur, dans cet établissement de renom, elle n’échappe pas à l’originalité du cuisinier, qui n’hésite pas à parfumer son baba à la poire, par exemple. Le poisson est si tendre qu’il se découpe de lui-même en tranches, sous le moindre impact de la fourchette. Les tarifs sont plus que raisonnables. Il semble enfin que jamais Alain Montigny ne faiblit. Loin des aléas de Top Chef, ce chef se révèle, au contraire, toujours au top.

pep-suisse-royalp-4

On se détourne momentanément de la vue spectaculaire sur le massif qui a donné son nom au Jardin des Alpes, pour aller explorer les cinq autres restaurants de l’hôtel. À commencer par La Rochegrise, dont la terrasse s’avère souvent comble. Le Chalet RoyAlp abrite aussi Le Grizzly, qui mise avant tout sur la convivialité. Son plat phare ? La raclette, bien sûr. Non, il n’y a pas que de l’alcool au BeAr’s Bar. Sa « carte des snacks » s’adresse aux petits comme aux grands. La Table d’Hôtes propose, selon le concept qu’elle désigne, un menu gastronomique composé de cinq plats et de cinq verres de vin différents. Le Cellier se spécialise dans les charcuteries et les fromages régionaux, à présenter en planches, dans le cadre d’une dégustation de vin. Quid de la cave du Chalet RoyAlp ? Elle est exceptionnelle, cela va sans dire !