Blog

pep-colorado-velo800x533-

Randonnée à vélo avec un champion du Tour de France

  |   Ambiances, Amérique du nord, Grands Espaces, USA   |   No comment

 

Il a gagné le Tour de France en 1997. Aujourd’hui, Jan Ullrich, accompagne les globe-trotteurs les plus motivés dans une randonnée à vélo au cœur du Colorado. Cette expérience unique dure six à onze jours, selon la résistance physique des uns et des autres, et inclue une dizaine de participants maximum. Cette expérience exceptuionnelle en soi se divise en onze étapes jusqu’à Denver, dont trois de farniente complet dans des hôtels des luxe, à Aspen, Crested Butte et Toas. À vos marques, prêts, partez !

 

pep-colorado-velo-1

 

Tout le monde ne soutient pas la cadence de Jan Ullrich, c’est évident. Voilà pourquoi cinq groupes sont d’emblée créés, en vue de répartir les niveaux. Attention ! Il faut tout de même se situer légèrement au-dessus de la moyenne pour pouvoir relever ce fantastique défi. D’Aspen on pédale tranquillement – pour commencer – vers les Maroon Bells (les Cloches Bordeaux). Entre les deux, pas une voiture en vue. Le premier point de chute coïncide avec le Limelight Hotel.

 

pep-colorado-velo-2

 

Le lendemain, on se prépare pour une montée des plus abruptes (40 à 55 km) à travers le Snowmass, station très réputée dans la région. Les amateurs de pentes plus douces se dirigent plutôt vers l’Independence Pass. Les deux parcours s’inscrivent dans les Rocheuses, chaîne de montagnes qui a longtemps représenté un obstacle pour les émigrants américains, lors de la conquête de l’Ouest. Les plus endurants poursuivent leur route le lendemain, tandis que les autres en profitent pour visiter la ville d’Aspen, où fut tourné, entre autres, le film Dumb & Dumber, avec Jim Carrey.

 

pep-colorado-velo-3

 

Coupez ! Les troisième et quatrième jours marquent une pause appréciée de tous les coureurs sans exception. Eh oui, même Jan Ullrich aspire au repos ! Les uns vont à la pêche ; les autres s’adonnent à l’escalade. Sans oublier le spa, où les trois quarts des voyageurs se précipitent. Les batteries rechargées, on peut enfin se remettre en marche (façon de parler). Le Cannibal Classic désigne le trajet entre Crested Butte et Creed. Il est considéré par la population locale comme un bon test d’endurance. En haut, en bas ; en haut, en bas. Les montagnes semblent plus russes qu’américaines. Quel soulagement une fois parvenu à l’Antlers Rio Grande Lodge.

 

pep-colorado-velo-4

 

De là, cap plus au sud, en passant par le Wolf Creek Pass. Voilà la ligne continentale de partage des eaux, laquelle sépare le bassin versant de l’océan Pacifique des océans Arctique et Atlantique, y compris le golfe du Mexique. Le voyage prend un tournant décisif. Qui du groupe compte s’arrêter là, au beau milieu des paysages les plus sauvages du Colorado ? Et qui entend suivre Jan Ullrich jusqu’au bout ? Six jours, c’est déjà beaucoup. On tire sa révérence avec fierté. La semaine se conclue sur le départ des cyclistes, vers les montagnes du Nouveau Mexique. Bon vent !

No Comments

Post A Comment