Blog

pep-paris-peninsula

Le Peninsula Paris, bon pour la Ola

  |   Europe, France   |   No comment

À deux pas de l’Arc de Triomphe ainsi que des plus grands musées et magasins parisiens, on imagine mal le Peninsula au cœur d’une autre course que celle qui mène au luxe. Et pourtant, le prestigieux cinq étoiles, où George Gershwin composa la musique d’ « Un Américain à Paris » et où furent signés les Accords pour la paix de Paris (1973), dans l’actuel bar Kléber, soutient les sportifs inscrits à la 41ème édition du Schneider Electric Marathon de Paris, qui aura lieu le 9 avril prochain. Fort de 145 nationalités, soit de 57 000 participants, c’est l’un des événements majeurs de ce type au monde. Distance à parcourir : 42 195 km, depuis les Champs-Elysées jusqu’à l’avenue Foch, en passant par les bois de Vincennes et de Boulogne. Avec un tel défi en perspective, il convient de prendre des forces et, une fois l’épreuve terminée, d’en reprendre, entre les mains de professionnels.

pep-paris-marathon-1

 

Outre 200 chambres luxueuses, le Peninsula Paris abrite Le Lobby, restaurant qui propose aux marathoniens deux repas à la fois énergétiques et équilibrés. À déguster avant 21h, la veille de la course, le dîner concocté par le chef Laurent Poitevin se compose d’une salade de quinoa, en entrée ; d’un suprême de poulet fermier des Landes ou bien d’un filet de bar vapeur, au choix, pour le plat ; avec, pour accompagnement, un riz basmati ou des légumes de saison ; et d’une compote de pomme, en dessert.

pep-paris-marathon-2

 

Il s’agit ensuite de rejoindre ses pénates – idéalement la Suite Péninsula (318 m2) – afin d’entamer une longue nuit de sommeil réparatrice. Privés, non de dessert, mais de gluten, le lendemain matin ! Le petit-déjeuner du Lobby comprend des toasts à l’avocat servis avec deux œufs pochés, un pudding aux grains de chia agrémenté d’un lait au soja et d’un coulis, des flocons d’avoine, du porridge, une sélection de fruits rouges, un jus détox aux baies de Goji, et un thé vert mandarin au jasmin. Quoi de plus sain, honnêtement ? A emporter, pour la course : l’hôtel met à disposition des coureurs une demi-bouteille d’eau Fiji (50cl) et un financier à la châtaigne, lui aussi sans gluten, cela va de soi.

pep-paris-marathon-3

 

Après l’effort, vous l’aurez compris, vient le réconfort. Le fameux proverbe s’illustre au spa du Peninsula Paris, qui gratifie les muscles les plus endurants d’un soin appelé « Recovery ». Pendant une heure, des mains expertes massent, drainent, et étirent les jambes tout en douceur, à l’aide d’une huile Fitness censée éliminer les acides lactiques, avant de travailler le bas du dos et le libérer des douleurs inhérentes aux impacts répétés durant la course. Pas besoin de concourir, pour bénéficier de ce traitement. De toute façon, les inscriptions sont closes. Dommage…

No Comments

Post A Comment