Blog

Quebec-safari-ours-2

Les Ours Polaires au Canada

  |   Ambiances, Amérique du nord, Aventure, Canada, Expériences, Grands Espaces, Insolite   |   No comment

 

Lorsque l’on parle du Canada, les premières choses qui viennent à l’esprit sont, pour nous Français, le drapeau à la feuille d’érable, le Québec et son fameux accent, le froid polaire ou le hockey sur glace. On oublie vite qu’il s’agit de l’un des derniers pays au monde au sein duquel il est encore possible de croiser la route d’un ours blanc. Pas au détour d’une rue de Montréal, évidemment, mais dans des régions plus reculées, l’ours polaire est encore très présent. Et pour cause, le Canada a annoncé cette année une hausse de la population d’ours blancs recensée sur son territoire. Une excellente nouvelle pour une espèce que l’on dit menacée par le réchauffement climatique et la perte de son habitat en cas de fonte de la banquise. Et une preuve surtout que le système de protection canadien est efficace, bien que les Inuits aient conservé leur droit de chasse en raison de leur culture.

 

La région rêvée pour partir à la découverte de ces animaux rares ? Le nord du Manitoba, le long de la côte de l’Hudson Bay, sans hésitation. Il s’agit de l’une des zones les plus sauvages de la planète, à deux heures d’avion de Winnipeg. Éloignée de tout, elle n’a que très peu subi l’influence de l’homme et n’a donc quasiment pas évolué au fil des millénaires. Résultat, elle offre aujourd’hui une expérience originale et rare. Le Nanuk Polar Bear Lodge n’est pas non plus étranger à la qualité du séjour. Très attentif à son environnement, ce lodge a l’avantage d’avoir été bâti au milieu des ours. Près de 400 spécimens traversent le camp chaque année, le record remontant à l’année 2005 au cours de laquelle 17 ours sont passés en l’espace de neuf heures. Aucune inquiétude à avoir par ailleurs, le personnel du camp gère de façon quotidienne toutes les situations inhérentes à la présence d’ours à proximité.

 

ours polaire

 

Ce qui rend cette population d’ours polaires spéciale, c’est aussi la grande proportion de mères et d’enfants qui en font partie. Ainsi bon nombre d’oursons qui traversent le camp font pour la première fois de leur vie l’expérience d’une rencontre avec des êtres humains. Et ils font preuve du calme de ceux qui n’ont pas encore appris à en avoir peur. C’est bien là justement la chance des hôtes privilégiés du Nanuk. Car contrairement aux ours chassés ou enfermés dans des Parcs, ceux-ci ne s’enfuient pas à la vue d’humains, ce qui permet de s’en approcher au plus près, sans même les déranger. Et d’observer leur comportement qui, grâce à leur isolement, n’a jamais eu à évoluer depuis la nuit des temps.

 

Chaque journée a son lot d’excursions à la découverte de la région et des ours polaires. Assister à une aurore boréale le soir venu si le temps est dégagé est un autre des plaisirs de ce séjour à la frontière du réel. Le voyage d’une vie diront certains…

Quebec-safari-ours-3

No Comments

Post A Comment