Blog

pep-miami-nobu

Le Nobu s’implante à Miami Beach

  |   Amérique du nord, USA

La voiture s’arrête au niveau de la 44ème rue sur Collins Avenue, l’artère qui traverse Miami Beach dans toute sa longueur. Deux enseignes tiraillent le regard. À gauche, le Nobu ; à droite, l’Eden Roc. « Welcome to the Nobu-Eden Roc », s’entend-on dire en pénétrant le hall de ces deux établissements indifférenciés. Le premier vient d’ouvrir, partiellement, il y a six mois environ ; tandis que le second, conçu par Morris Lapidus, date des années 1950. Rénové en 2008, ce dernier a ouvert, avec l’aide de Robert de Niro lui-même, l’un douze Nobu implantés aux États-Unis. Nobu ? Tel est le prénom du chef Matsuhisa, qui signifie fidélité, en japonais. Or des fidèles, le cuisinier étoilé en compte des millions.

pep-miami-nobu-1

 

Le Nobu, c’est désormais un hôtel en construction au sein même de l’Eden Roc. Le meilleur moyen de saisir cette division ou fusion – selon le point de vue adopté -, c’est de prendre de la hauteur. Le douzième étage semble une altitude raisonnable pour appréhender la géographie des lieux. Nous voilà au faîte du futur Eden Roc, dont les chambres se répartissaient à l’origine entre deux immeubles. Le building que l’on aperçoit en face, à travers la baie vitrée d’une chambre témoin, sera Nobu de la tête au pied, si ce n’est que le toit sera coiffé de la mention Eden Roc. Interdiction de retirer cette enseigne classée. De même, la plupart des hôtels à South Beach, portent un nom qui n’est plus le leur. Bonjour la confusion !

pep-miami-nobu-2

 

En contrebas, on aperçoit le chantier d’une piscine, qui verra le jour d’ici la fin du mois de mai. Elle sera exclusivement réservée aux clients du Nobu. Dans le prolongement de ce point d’eau en construction, ouvrira, en avril, le restaurant Malibu Farm, accessible à tous depuis la plage privée de l’Eden Roc. Il s’agira de la deuxième adresse d’Helen Henderson, dont le concept « frais, bio, local » a pris racine, il y a quelques années, à Malibu Pier. Une cuisine saine qui permettra au Splash de renouveler sa carte. L’arrivée de cette nouvelle table dispensera également le Nobu d’ouvrir le matin et le soir. Ainsi petits-déjeuners et déjeuners se rapprochent progressivement de l’eau.

pep-miami-nobu-3

 

Retour dans le hall. On a dû mal à comprendre pourquoi un Starbucks jouxte la réception. « C’est le seul à des blocs à la ronde ». À côté des ascenseurs en or qui font face au bar circulaire central, on emprunte l’escalier qui mène au spa. Nous voici sur la « Mezzanine » de l’Eden Roc. Passée une antichambre tapissée de mousse artificielle, on entre dans un espace lumineux marqué par un design minimaliste jalonné de plantes. Des licornes blanches à crinière végétale campent à chaque coin. Là encore, les clients du Nobu auront le droit à des soins spéciaux. De quoi se distinguer davantage de l’Eden Roc.