Blog

Pack 25 Montreal 1

Montréal, temple de l’art contemporain

  |   Amérique du nord, Atlantico Grand Large, Canada   |   No comment

 
Article publié sur Atlantico.fr le 20 octobre 2012
 

L’université de Montréal, UQAM, Concordia et bien sûr McGill… Avec respectivement deux universités francophones et deux universités anglophones, Montréal se pose comme une ville jeune et dynamique. Les bars de la rue Crescent, les restaurants branchés du Plateau, le Lac aux Castors où les plus intrépides patinent par un froid saisissant en hiver… Ce n’est pas parce que l’on se divertit que l’on ne peut pas s’instruire. Entre le Musée des Beaux-Arts et le Musée d’art contemporain, la culture est au rendez-vous. Et pas n’importe quelle culture ! Peintures, sculptures et installations diverses… Le monde entier rayonne dans cette portion artistique du Québec. Gros plan.

 

Fondée en 1860 par Mgr Francis Fulford, l’Art Association of Montreal avait pour but d’« encourager le goût des beaux-arts parmi la population de la ville ». De là, le nom qu’il acquit au fil de ses métamorphoses successives. Fort d’une collection de 38 000 objets, l’actuel Musée des Beaux-Arts de Montréal jouit d’une renommée internationale. Parmi les chefs-œuvres qu’il abrite se trouvent notamment Octobre de James Tissot. Exposée en ce moment à Orsay, dans le cadre d’une exposition portant sur l’impressionnisme et la mode, cette toile réalisée en 1877 suscite un puissant émoi chez quiconque la contemple. Tout de noir vêtue, le modèle saisit par sa posture, son regard, ainsi que son vêtement. Le jaune du feuillage en toile de fond contraste avec l’élégance de sa robe relevée en vertu des conventions régnant dans la capitale. El Greco (Portrait d’homme de la maison Leiva), Pieter Breugel le Jeune (Retour de l’auberge), Charles Le Brun (La déification d’Énée), François Boucher (L’Assomption de la Vierge), Auguste Renoir (Jeune fille au chapeau), Salvador Dali (Portrait de Maria Carbona), entre autres grands maîtres, répondent présents à l’appel des aficionados de l’art.

 

Pack 25 Montreal 2

 

Composé de quatre bâtiments, le musée s’étend de part et d’autre de la rue Sherbrooke. Paradoxe intéressant : la façade authentique réserve un sort particulier aux artistes contemporains, tandis que l’aile moderne recèle des trésors de l’époque classique. Ce contraste flagrant a déclenché une vive polémique en son temps. En dépit de nombreuses innovations, telles qu’un plafond en caisson, allant de pair avec un éclairage sur rails, le nouveau pavillon, baptisé du nom de ses donateurs, Liliane et David M. Stewart, verse dans l’art décoratif et de design. Meubles, verre, argenterie, textile, céramique… Plusieurs pays, plusieurs styles s’y voient représentés, si bien que le visiteur oscille constamment entre passé et présent.

 

Pack 25 Montreal 3

 

« La cloche a sonné, (…) mais oui, mais oui, l’école est finie ! ». Que faire alors ? Pour les étudiants de Concordia, la question ne se pose pas. Le Musée des Beaux-Arts, c’est la porte à côté. McGill non plus n’est pas loin. Pour les autres, ligne verte direction Angrignon. Les plus excentrés ne sont pourtant pas les moins motivés. Deux changements c’est beaucoup, mais cela vaut le coup.

No Comments

Post A Comment