Blog

Laponie - Atlantico

Non, il n’y a pas que le Père Noël en Laponie

  |   Atlantico Grand Large, Europe, Finlande

 

Magique Laponie

 

Elle est réputée comme étant le pays du Père Noël. Le moment est tout indiqué pour partir explorer la Laponie, ses paysages, ses rennes, ses aurores boréales… Mais aussi les chambres insolites d’un hôtel hors du commun.

 
Article publié sur Atlantico.fr le 15 décembre 2012
 

On la décrit souvent comme étant le pays du Père Noël.
Un morceau de Laponie, à l’extrême nord de la Finlande, au-delà même du cercle polaire. Une région où les larges collines rondes sont cachées par une épaisse couche de neige. L’hiver dure sept mois, les journées durent sept heures. Et voir le thermomètre atteindre les – 30°C est moins rare que voir le soleil se coucher après 16 heures. Entre le Père Noël et ses lutins, elle est là aussi, la magie du Grand Nord.

 

Pack33_Laponie1

 

Au cœur de la province, la région de Saariselkä. Ce petit village finlandais a acquis sa renommée de son attractivité touristique. Sa force, c’est son cadre naturel, qui se conjugue à un très impressionnant panel d’activités. Ski de fond, raquettes ou jet ski, tous les moyens sont bons pour explorer les paysages enneigés. Et les raisons aussi. La meilleure : partir en safari d’hiver. Suivre les sentiers imprimés dans les blanches plaines, et scruter la faune sauvage. Rennes, lynx, ours, loups, mais aussi de plus petites bestioles comme des lemmings ou des gloutons.

 

Pour ce faire, la traditionnelle rando en raquettes. Pour un peu plus de sensations, celle en jet ski. Mieux encore, et encore plus sportif, en chien de traineau. Enfin, le luxe suprême : se prélasser, bien installé dans son traineau, pendant qu’un renne s’occupe de jouer le rôle du chauffeur.

 

Pack33_Laponie2

 

Mais la faune se cache aussi sous l’eau. De l’eau qui se cache elle-même sous la glace de l’hiver. Sur ces lacs gelés, solidement séparé des poissons par plusieurs dizaines de centimètres de glace, bien difficile de prendre des photos des animaux. De toute façon le but n’est pas là. L’idée, c’est de creuser un trou pour accéder à l’eau et y glisser un hameçon. La pêche version Grand Nord. Et pour ceux qui préfèrent le grand large, il y a toujours le brise-glace. Il faut bien ça, pour traverser les eaux du golfe de Botnie, bras de mer séparant ces deux langues que sont la Suède et la Finlande.

 

Et parce qu’il n’y a pas de raison que les animaux soient les seuls à profiter de l’amicale dureté de la nature laponne, d’autre trous, plus gros cette fois, sont creusés dans les larges étendues de glace. Destinés aux téméraires qui oseraient se risquer à un petit bain gelé, dans une eau proche de zéro. Certes, ça refroidit, mais il paraît que c’est excellent pour la santé. Et puis après cette expérience légèrement frigorifique, rien n’interdit de se réfugier dans un sauna ! Et tant qu’à faire dans le plus grand sauna à fumée du monde, toujours à Saariselkä, dans les locaux de l’hôtel Kakslautten.

 

Pack33_Laponie3

Excellent package condensant toutes les activités et expériences de la Laponie hivernale, l’hôtel finlandais propose, en plus de ses chalets en tourbe ou en rondins… des igloos ! Des igloos de verre, conçus pour endormir son convive sous l’élégante magie des aurores boréales. Et aussi des igloos de neige : pas de fenêtre, juste des murs blancs, et -6 °C au thermomètre. Équipé de tout l’attirail nécessaire, une nuit dans une de ces huttes blanches est le meilleur moyen de parfaire l’expérience de la Laponie. 
Et pour conclure, une visite du village du Père Noël. Peut-être un peu (trop) cliché, peut-être un peu (trop) touristique, mais bon. Tant qu’on est au pôle Nord…