Blog

Casa-Elar-MountainView

Ojai Resort loge : hôtel, golf et villas de luxe en Californie

  |   Ambiances, Amérique du nord, Bien-être, Expériences, Golf, Haut de Gamme, Iles & Littoral, Notre séléction, USA

 

Être à la maison sans y être. Chez le commun des mortels, ça sonne contradictoire. Pas en Californie. Dans l’ « état doré », le plus peuplé des États-Unis, un complexe hôtelier s’est lancé dans le luxe ultime : la location d’une maison privatisable. Une fois sur place, elle se transforme le plus naturellement du monde en prestigieuse demeure privée.

 

Casa Elar, villa en Californie

 

Nous sommes à quelques kilomètres au nord de Los Angeles, au pied des montagnes. Là où naissent les Chaînes côtières californiennes avant de monter progressivement vers la haute et fière Sierra Nevada. Aidé par un climat toujours clément, le Ojai Resort loge dans un décor de verdure rythmé par les collines et les bas sommets. Des paysages comme on en trouve qu’en Toscane ou en Provence.

 

L’hôtel, bien justement, a su adapter son architecture à son environnement. Lester and Renee Crown, de la riche famille éponyme de Chicago, a laissé le soin à William Mahan, architecte local de renom, de dessiner la Casa Elar dans un style très « Toscane ». Ainsi naquit, en 2005, une maison de 970m², avec deux étages, cinq chambres, une cuisine, une piscine, salles à manger et salons en nombres et surtout une entrée totalement indépendante de l’hôtel. En somme, le luxe de la location privée avec les facilités d’un complexe de prestige.

 

Casa Elar, villa en Californie

 

Avant ses services, c’est d’abord le charme de la villa qui lui donne son caractère unique. Jusqu’au bout du carrelage de la terrasse, l’aménagement donne l’impression d’un voyage dans l’espace-temps. Du sud de la Californie du XXIe siècle aux Alpes méditerranéennes de la renaissance. A deux endroits différents. A deux époques différentes. Toujours chez soi.

 

Et quel chez soi ! De quoi héberger huit personnes ou accueillir une douzaine de convives, le tout avec équipement et staff à disposition. Le must restera le spa privé et la voiturette de golf perso d’inspiration Bentley (oui, oui : Bentley).

 

Au-delà du golf de l’hôtel, dont les dix-huit trous reposent dans le même décor de rêve, les plages californiennes sont tout de suite accessibles. Après un petit tour de voiture ou une petite demi-heure de vélo. Pour les plus sportifs, une bonne balade dans l’arrière pays ouvre la voix vers la Vallée centrale de Californie, où les montagnes laissent leur place à une insoupçonnée et gigantesque région agricole.

 

CasaElar4

 

Le Ojai Resort n’est pas pour autant éloigné de la vie citadine. A quelques minutes de Santa Barbara ou d’Hollywood : la nightlife californienne à portée de main ! Avec l’avantage de pouvoir rencontrer chez soi, et quand on veut… Comme à la maison.