Blog

pep-deauville-essence

À l’Hôtel du Golf, l’Essence du luxe

  |   Europe, France   |   No comment

Pour sa troisième édition, Essence of Luxury met le cap sur l’Hôtel du Golf, l’un des trois écrins du groupe Barrière, à Deauville. C’est là que ce salon entièrement dévolu au luxe aura lieu les trois prochaines années. L’initiative revient à Traveller Made, le plus gros réseau de travel designers au monde. Un succès qui ne se dément pas : 230 agents de voyages, 250 fournisseurs et partenaires, et une centaine de journalistes internationaux ont répondu présents.

pep-deauville-essence-1

Arrivée à l’heure du goûter. Macarons au caramel beurre salé, choux pralinés, mini tartes aux pommes, brownies… sont autant de mignardises disposées sur le comptoir du bar de l’hôtel. Un accueil gourmand donc, qui prépare l’estomac au dîner prévu au sein de la Villa Strassburger, ancienne propriété de la famille Flaubert où s’installa ensuite le Baron Henri de Rothschild. La présence de Philippe Augier, le maire de Deauville, y est également attendue.

pep-deauville-essence-2

Le temps de regagner ses pénates est venu. L’hôtel compte 170 chambres et suites au total. Toutes attestent une harmonie décorative stupéfiante. Des têtes de lit grises, des fauteuils beiges, des coussins rouges assortis aux ourlets des lampadaires, deux reproductions de peinture dupliquées à l’identique. L’une, verticale, représente deux cavaliers dans une palette assez froide ; l’autre figure une scène de plage dans des tons chauds. Certaines baignoires sont surélevées par deux marches. D’autres salles d’eau disposent d’une douche, épousant la largeur de la pièce. Vue sur Trouville, ou sur le golf, avec ou sans terrasse, on dort comme une loir, à l’abri de l’agitation urbaine.

pep-deauville-essence-3

Conférence de presse dès le lendemain matin. L’événement a lieu dans l’une des salles de réunion de l’hôtel, au rez-de-chaussée, soit à l’opposé du spa. Son but ? Annoncer quatre actualités Traveller Made. La troisième édition d’Essence of Luxury marque le lancement du premier baromètre du luxe, questionnaire envoyé aux partenaires Traveller Made afin d’étudier l’évolution du marché du tourisme de luxe. Résultat : les travel designers concernés confirment cibler les ultra-riches. 83 % de leurs ventes concernent le domaine du loisir. La plupart de leurs réservations – 10% de plus que l’année dernière – s’effectuent par le biais de DMC (Destination Management Company, ndlr). Les chaînes se révèlent aussi attractives que les hôtels indépendants. L’Asie est en pleine expansion, grâce à l’authenticité, la sécurité, et la nourriture équilibrée qu’elle offre aux voyageurs les plus exigeants. La Japon, l’Italie, les Maldives, la France, et la Nouvelle Zélande constituent le top 5 des destinations dites « classiques ». Parmi les nouvelles tendances, on compte le Sri Lanka, le Costa Rica et la Colombie.

pep-deauville-essence-4

Les annonces se poursuivent. Fort de son récent partenariat avec l’Epic Foundation, Traveller Made lance une gamme de cadeaux hauts de gamme pour ses partenaires, ainsi que Serendipia, un magazine dont la ligne éditoriale se veut moins journalistique que narrative. « Nous ne sommes pas des reporters mais des storytellers », explique son créateur, Pierre-Yves Poulain. N’est-ce pas là l’essence du luxe, le sur-mesure ?

No Comments

Post A Comment