Blog

Pack 15_akalki_Photo 7

L’hôtel Akal ki, un lieu magique au cœur des ruines du Mexique

  |   Amérique du nord, Atlantico Grand Large, Mexique

 
Article publié sur Atlantico.fr le 11 août 2012
 

Un Maya coiffé d’un sombrero. C’est à ce double cliché que l’on réduit souvent le Mexique et ce, même si les premiers chapeaux de paille sont apparus bien après la mort des civilisations ancestrales. Image de marketing odieuse, ce syncrétisme a pourtant le mérite d’attirer chaque année des millions de touristes assoiffés de culture. S’il jouxte d’importants sites archéologiques, l’hôtel Akal ki, de son côté, permet d’allier plaisir et sérieux. Basé au sud, dans la région de Quintana Roo, entre Bélize et le Yucatan, cet établissement sans pareil arbore plusieurs facettes, joue sur les codes et les étiquettes. Le tout pour créer une expérience riche et surtout inoubliable.

 

Pack 15_akalki_Photo 5

 

L’hôtel aux milles visages. Telle est l’épithète que lui aurait certainement attribuée Homère. Mais nous ne sommes pas en Grèce, et la mythologie de l’Akal ki se nourrit d’autres ressources. Éco-logique, holistique cet hôtel trois étoiles, lutte sur plusieurs fronts. Tout d’abord, pour le respect de la nature et de l’environnement. Plafonds en chaume, parquets en bois, énergie solaire. Plus c’est bio, mieux c’est.

 

Pack 15_akalki_Photo 6

 

Hola ! Hole ! Holistico ! Qualifié ainsi, l’Akal ki se veut un hôtel complet, un hôtel « total », regroupant autant d’activités que possible. Un sort particulier se voit toutefois réservé à la méditation. Contempler les étoiles qui parsèment un ciel dégagé, scruter les poissons qui peuplent des eaux calmes, guetter les oiseaux qui animent une végétation luxuriante… Voilà la philosophie à suivre ! Bien sûr, les constellations sont visibles de n’importe quel pays. Néanmoins, l’absence de nuages et leur réflexion à la surface de la lagune en font un spectacle magique. Tout aussi magique qu’un coucher de soleil embrasant de loin l’horizon. Même sensation de plénitude lorsque que paraissent les premiers rayons de l’astre suprême. Surgissent alors des espèces plus ou moins rares faucons, hirondelles, colibris, perroquets. Une faune parfaitement tropicale ! Quant aux vertus du yoga, on les connaît tous ; relaxation, prise de conscience du corps et de l’esprit, en vue d’une meilleur hygiène de vie !

 

Pack 15_akalki_Photo 8

 

Besoin d’action ? À trente ou quarante kilomètres, enfouis dans les profondeurs de la jungle se cachent les plus beaux trésors de la civilisation maya. Au sud de Quitana Roo, Kinichnà, Kohunlinch, et Dzibanché, entre autres. Découvert par Thomas Gann en 1927, ce dernier site doit son nom aux inscriptions calendaires gravées dans le bois du linteau de son temple principal. Entouré d’arbres soi-disants sacrés, cet édifice échappe souvent à la vue des touristes. Dommage ; parce qu’errer dans les chemins de ces ruines mystiques constitue une expérience vraiment unique ! Rien ne vaut toutefois une balade à bicyclette le long de la lagune de Bacalar, pour rester vert et en forme !

 

Expliquer les parties par le tout. Tel est l’enjeu de l’holisme. Difficile, à cet égard, de donner un aperçu exhaustif de l’hôtel Akal ki. Le mieux, pour se faire une idée, est sans doute de s’y rendre en personne !