Blog

pep-marseille-Inter

Les yeux et les papilles en éveil, à l’InterContinental de Marseille

  |   Europe, France   |   No comment

Nous voilà au cœur du Panier. Le terme désigne un quartier de Marseille, le centre ; il n’est pas question d’aller faire le marché pour le moment. Au bout d’une généreuse gamme de marches se dresse l’ancien Hôtel-Dieu de la ville, reconverti en cinq étoiles. Et pas n’importe lequel ! Un InterContinental qui offre actuellement une expérience inoubliable au sein de son restaurant gastronomique. Le prestige sans le vertige…

pep-marseille-Inter-1

Au-dessus de la réception cohabitent deux grandes tables. Tout de suite à gauche et prolongée par une terrasse de 700 m², la plus vaste de Marseille, se trouve « Les Fenêtres », brasserie chic où se succèdent tous les repas de la journée. Pour le dîner, rien ne vaut « L’Alcyone », nom aérien qui évoque immanquablement le destin de deux héros mythologiques transformés en oiseaux afin que leur amour résiste à l’éternité. Aux fourneaux, dans les deux cas, le chef Lionel Levy, qui vient de relever le défi incroyable de cuisiner à 35 mètres de hauteur.

pep-marseille-Inter-2

« Dinner in the Sky » n’en est pas à sa première édition. L’événement, qui s’est tenu du 22 au 24 septembre à Marseille, avait déjà connu d’autres étapes dans le monde. Le but étant de varier les destinations, les participants peuvent se targuer d’avoir pris part à une expérience unique, tant d’un point de vue gustatif – personne ne marie les saveurs de la Méditerranée comme Lionel Levy – que d’un point de vue spectaculaire. Déguster des plats gastronomiques dans les airs se veut d’autant plus impressionnant quand on a peur du vide. C’était le cas d’un des convives, qui est tout même parvenu à dompter sa phobie. « Une fois en hauteur, il suffit de se concentrer sur les plats et la conversation alentour pour s’oublier complètement ».

pep-marseille-Inter-3

Une coupe de champagne Dom Pérignon, accompagnée de toasts fait maison, ouvrait ce repas hors du commun. Une bouteille choisie par le sommelier Xavier Gilly, à qui l’on doit d’avoir organisé « Apéro in the Sky », cocktail d’une heure multipliant les chances de s’élever au-dessus de la terrasse de l’InterContinental. En effet, les places pour le dîner se sont vendues comme des petits pains (jeu de mots involontaire). A suivre : « pressé de foie gras à l’ail noir, nougatine d’ail », « Caviar Osciètre et blini de châtaignes, pois chiches de Rougiers aux câpres », « Homard bleu comme un civet, raviole d’artichauts et oignons rouges » et, pour finir, « Figues à figue… de Solliès-Pont » (dans le Var). Un délice !

pep-marseille-Inter-4

Contempler la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde depuis la terrasse privée de sa chambre, c’est agréable mais ça l’est encore plus, à quelques mètres supplémentaires. L’impression de dominer la ville est grisante.  « The Sky is pink ». Le ciel est rose, indeed. L’intitulé de cette boisson imaginée par Xavier Gilly prend soudain tout son sens à la lueur du coucher de soleil qui se profile à l’horizon.

No Comments

Post A Comment