Blog

RS634_Amanzoe---Aman-Spa-Exterior-UNE

Sur les traces des héros mycéniens au Péloponnèse

  |   Europe, Grèce, Haut de Gamme

Aussi légère soit-elle, la montée est marquée par l’apparition d’oliviers de part et d’autre de la route. Tout en haut de la butte, un luxueux hôtel à la fois sobre et spectaculaire surplombe la mer Égée. On dirait un temple antique. Et pour cause, l’Amanzoe repose sur un ensemble de colonnes et de galeries évoquant l’architecture des acropoles grecques. Bienvenue dans le Péloponnèse où, contrairement aux cubes bleus et blancs des Cyclades, les infrastructures se fondent dans le paysage aride. Du blanc au beige, en passant par différents degrés d’écru, la palette de cet établissement – ô combien luxueux – n’inclut aucune couleur. Par Zeus ! Même le blond des quelques plafonds en bois, et le vert passé des deux courts de tennis font figurent de caméléon, comme pour souligner la clarté des eaux qui dorment en contrebas.

 

Séjour de luxe au Péloponnèse à l'Amanzoe

 

A côté de l’Amanzoe, le labyrinthe du Minotaure passe pour un jeu d’enfant. Le faisceau de chemins menant d’un point à l’autre de l’hôtel est si dense que l’on risque, à chaque tournant, de s’y perdre. Que ce soit le spa, le salon-lounge, le bar ou la piscine, chaque espace se veut isolé. Un vrai gage d’intimité dans cet établissement aux allures de palais antique. Retour au présent pour faire face à un véritable dilemme cornélien : prendre la voiture jusqu’à Porto Heli, puis Mycènes (1h30 de trajet) ou le bateau jusqu’à Spetses ?

 

Séjour de luxe au Péloponnèse à l'Amanzoe

 

Cap sur la cité d’Agamemnon, qu’Homère qualifie dans ses deux grandes épopées que sont L’Iliade et L’Odyssée, de « cité dorée ». Passée la porte des Lionnes, on découvre un cercle de dalles verticales désignant l’emplacement de tombes royales. La première question qui vient à l’esprit porte bien entendu sur le contenu de ces tombes. L’archéologue Schliemann y aurait découvert une myriade d’objets en or. D’où l’épithète homérique. Tout s’explique… L’exploration continue plus au sud, où repose un trésor de moindre valeur.

 

Séjour de luxe au Péloponnèse à l'Amanzoe

 

Les yeux se fixent sur un sentier en pente raide. Tout au bout, le palais royal, ou plutôt ce qu’il en reste, à savoir trois chambres en ruines, et une position de surplomb sur les autres édifices restants. À l’extérieur de l’enceinte, l’attention se concentre sur neuf pierres taillées en forme de ruche. Aucune abeille autour, seulement l’aura des héros mythologiques dont chacune porte le nom. Ces monuments aux morts rendent hommage à la famille des Atrides, maudite par les dieux après que Tantale, le grand-père d’Atrée, eut donné son fils Pélops à manger à Zeus. Au départ de cette lignée Agamemnon, bien sûr, sa femme Clytemnestre, et beaucoup d’autres.

 

Séjour de luxe au Péloponnèse à l'Amanzoe

 

Sur le chemin du retour, on s’arrête à Porto Heli, la commune la plus proche de l’Amanzoe. Le contraste entre le silence des ruines et le brouhaha de la vie urbaine est frappant. Le bord de mer est jalonné de tavernes plus animées les unes que les autres. Gavé de moussaka et de souvlakis, on commande un dernier verre dans l’un des salons qui jouxtent la piscine de cet hôtel de luxe. Les flammes ondulent dans la cheminée réchauffent moins qu’elles ne bercent. La tentation de dormir à la belle étoile est grande. Il est pourtant l’heure de regagner sa chambre.