Blog

pep-maroma-UNE

Tous les chemins mènent au Maroma

  |   Amérique du nord, Mexique

À peine arrivé, que l’on est confronté à un dilemme : se prélasser toute la journée sur un transat, ou profiter des environs ? Situé à proximité de trois grands sites archéologiques mexicains, l’hôtel Belmond Maroma Hotel & Spa mérite le qualificatif de « havre de paix ». Si l’on est bien sûr tenté de s’y barricader des jours entiers, ce serait un crime que de ne pas aller explorer Tulum, Coba, ou Chichén Itzá, trois anciennes cités mayas particulièrement développées en leur temps. Après cette bouffée d’histoire, place aux loisirs. Au choix : un match de tennis avec un ancien champion mexicain ou une partie de pêche avec un grand chef.

 

Voyage de luxe à Maroma

 

Bien que personnalisée, chaque chambre du Maroma est décorée dans un mélange d’acajou et de bambou, ainsi que de carreaux peints à la main, de tapis de laine, et de meubles uniques, tous fabriqués par des artisans locaux. Entre le blanc des rideaux et le rouge des tomettes au sol, se profile soit une végétation tropicale, soit la mer des Caraïbes. On profite de ce cadre revigorant, quand tout à coup quelqu’un frappe à la porte. C’est Raúl Ramirez, l’ancien joueur de tennis mexicain. L’heure de la leçon, de la raclée, a sonné. Il est encore temps de se rabattre sur le tennis de plage, en musique. Non, pas question de reculer ! Les premiers échanges s’effectuent sur gazon. Pas de terre battue à l’horizon. Peut-être sur le second court de l’hôtel ?

 

pep-maroma-3bis

 

6-1 / 6-2 / 6-0. C’est mieux que ce que l’on pouvait espérer. Une semi victoire qui laisse sur sa faim. C’est pourquoi le chef Richard Silvester propose aux plus intrépides de l’accompagner pêcher. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce cuisinier de renommée internationale, se dit-on. Si ce n’est que la pêche requiert un silence total. Finalement on n’ouvre plus la bouche, de peur de faire fuir le dîner des autres clients de l’hôtel. Fier d’avoir attrapé un mérou, on s’extasie pourtant devant les dorades et brochets prisonniers des rets de Silvester. C’est à la quantité, en l’occurrence, que l’on reconnaît un professionnel.

 

Voyage de luxe à Maroma

 

Le résultat dans l’assiette est tout aussi séduisant. À la nuit tombée, les tables s’illuminent une à une de bougies. Un éclairage qui souligne la présence d‘amuse-bouches raffinés, tels des tacos croustillants au canard, ou des enchiladas (crêpes de maïs garnies de viande ou de poisson) au homard. Pareilles portions donnent envie de poursuivre le dîner sous forme de dégustation. Cela tombe bien, le restaurant El Sol Tapas se spécialise dans de savoureuses bouchées. Le chili citronné aux olives, par exemple, est un vrai délice ! Cap, ensuite, sur la Cantina. Ce bar design offre une sélection impressionnante de tequilas et de bières faites maison. En accompagnement, pour ceux qui auraient encore faim, un assortiment de ceviches (plat de poisson cru mariné) ou, pour le dire autrement, de sashimis.