Blog

hotel-beau-rivage-lausanne-une

Lausanne : Séjour « prestige » au Beau-Rivage Palace

  |   Bien-être, Europe, Haut de Gamme, Iles & Littoral, Suisse

Victor Hugo, Camille Saint-Saëns, Coco Chanel, Sacha Guitry, Gary Cooper… Tous ont foulé le marbre et le velours de l’hôtel Beau-Rivage Palace. Le voyage dans le temps débute dans le hall. Quand on pense aux stars descendues dans ce palace historique, on ne peut qu’écarquiller les yeux. Phil Collins et Diana Ross y ont même fêté leurs mariages respectifs. Subjugué par le faste des lieux, on ne tarde pas à se sentir chez soi, tant le service est personnalisé. De plus en plus, face à la demande. Une évolution qui augure un séjour de luxe, 100% sur-mesure.

 

hotel-beau-rivage-lausanne-1

 

En réalité, il y a deux Beau-Rivage. Le bâtiment de 1861, conçu par Achille de la Harpe et Jean-Baptiste Bartholoni ; et celui de 1908, à cheval entre les styles néo-baroque et Art déco. Les deux dates se répondent dans la rotonde reliant l’aile originelle à son extension moderne. Derrière soi, l’ascenseur menant aux chambres dites « Empire ». En face, de part et d’autre d’un long couloir, les salles de bal ornées de vitraux signés Chiara. Les lustres et appliques en bronze proviennent de chez Thiébaud, à Paris. Ce n’est pas le seul emprunt à la capitale française, puisque la cage d’escaliers adjacente s’inspire directement de celle du Ritz.

 

hotel-beau-rivage-lausanne-3

 

Au Beau-Rivage Palace, pas une chambre ne se ressemble, tant par ses dimensions, que sa décoration. Chargé des rénovations entreprises en 2013 dans la partie récente, le designer Pierre-Yves Rochon a choisi des tons pastel, en écho à la nature environnante. Qu’elles donnent sur le lac, ou sur la rue (plus rares), les « Supérieures », « Deluxe », et « Suites » (parfois Junior) oscillent entre bleu, vert et beige. Rien à voir avec la palette chaude des premiers temps. Au sixième et dernier étage, un hammam, une baignoire-jacuzzi, une douche « à l’italienne » géante, ainsi qu’une salle de soins attendent les couples cherchant à limiter leurs déplacements. Tels sont les points forts de l’ultime suite présidentielle de l’hôtel, déclinée cette fois-ci dans une gamme de beiges et de jaunes.

 

hotel-beau-rivage-lausanne-4

 

Si tu ne viens pas au spa, le spa ira à toi. Soit, mais ce n’est pas une raison pour faire l’impasse sur les espaces « détente » occupant le sous-sol du Beau-Rivage Palace. Un long tapis violet en montre le chemin. À droite, une salle de sport avec des machines dernier cri. C’est peu de le dire : à l’aide d’une clef « technogym » on peut enregistrer son programme de remise en forme et reprendre ses exercices là où on les avait laissés, dans un autre palace équipé du même système. À gauche de l’entrée, la piscine intérieure jumelée à un jacuzzi de 35° ; puis, le patio où transitent le futurs bénéficiaires de soins. Cachés dans les vestiaires, un hammam, un sauna et… une « pluie tropicale », jet d’eau tempéré censé faciliter le passage de l’un à l’autre. Le tout donnant sur la piscine extérieure, ouverte et chauffée en été, et, par ricochet, sur le lac.

 

hotel-beau-rivage-lausanne-5

 

Entre le restaurant étoilé d’Anne-Sophie Pic, le Café Beau-Rivage, et le Miyako, prochainement augmenté d’un comptoir teppanyaki, entre autres, difficile de trancher. Raison de plus pour prolonger son séjour.

 

Pour en savoir plus: www.brp.ch