Blog

Argentine - Vins - Atlantico

L’Argentine entre grands vins et hôtels de luxe


  |   Amérique du sud, Argentine, Atlantico Grand Large

Au pied de la cordillère des Andes, la province de Mendoza. Une région où les grands crus attirent des visiteurs de plus en plus raffinés.

 

Article publié sur Atlantico.fr le 20 septembre 2014

 

Connue et reconnue pour son café et la tendresse de son bœuf, l’Argentine est aussi une grande destination viticole. En effet, le pays abrite des crus fameux. C’est le cas notamment de Mendoza, à l’ouest de Buenos Aires, qui a vu son activité viticole se développer ces quinze dernières années. Capitale de la province dont elle porte le nom, la ville abritera du 2 au 7 novembre, pour la deuxième fois cette année, le prix international des capitales des grands vins. L’occasion de découvrir l’Argentine sous un nouveau jour, cette industrie gourmande ayant engendré la construction d’établissements dignes des vignobles locaux. Éduquer son palais et descendre dans des hôtels de luxe. Découverte de bon goût.

 

argentine-vignobles-mendoza-1

 

In vino veritas (la vérité loge dans le vin). Le voyage s’ouvre sur un dîner et deux nuits à la Casa Antucura Wine Boutique Hotel. Niché dans la Vallée de Uco, cet hôtel de huit chambres seulement offre une vue exceptionnelle sur la cordillère des Andes, la plus grande chaîne de montagnes du monde. On pourrait parler de chambres d’hôtes si le standing maintenu au sein de cette adresse n’était pas si élevé. Devant, des tranchées de vignes. Derrière, une façade jaune et blanche coiffée d’ardoise. Et au fond, des sommets montagneux taillés en dents de scie dans un ciel immaculé.

 

argentine-vignobles-mendoza-2

 

Le produit de ces récoltes méticuleusement plantées s’inscrit dans le menu tripartite du restaurant de l’hôtel. Repus, on se couche dans des draps artisanaux parfumés au mimosa. Pas un bruit pour perturber le sommeil. Le téléphone sonne, le lendemain matin. C’est la réception annonçant l’arrivée du chauffeur assigné aux visites privées. Une demi-journée s’ensuit à la découverte de la région. De retour en fin d’après-midi, il ne reste plus qu’un endroit à apprécier, la piscine. Creusé au beau milieu du jardin, ce vaste rectangle empli d’eau et cerné de chaises longues reflétant la lumière du soleil constitue un lieu de retraite à part entière. À l’approche du dîner, il n’est pas rare de croiser d’autres clients de l’hôtel, un verre de vino tino (vin rouge, en espagnol) à la main.

 

argentine-vignobles-mendoza-3

 

Le séjour gustatif se poursuit au Cavas Wine Lodge. Un Relais & Châteaux. Les Andes se profilent toujours en toile de fond, amortissant chaque jour la chute vespérale du soleil. Le lodge repose au cœur d’un domaine de près de 225 000 mètres carrés. Au spa, propre aux hôtels de pareil calibre, répond un restaurant gastronomique. À la carte, des Bonarda, Cabernet Sauvignon, Chardonnay, Malbec, Merlot, Syrah, servis à la bouteille ou au verre. Chacun accompagne un repas 100% biologique, le cuisinier tenant à cultiver lui-même ses légumes. Poulet, saumon, pâtes… Les produits sont simples car le raffinement réside a priori dans l’assaisonnement. Bien que variée, la sélection du chef et, par conséquent, du sommelier change tous les trois mois.argentine-vignobles-mendoza-4

 

 

Entouré de non moins de vingt-cinq vignobles, le Cavas Wine Lodge prévoie également des excursions. Autant dire qu’il y a le choix. Et quand on pense que la province de Mendoza en compte plus de cinquante-cinq à elle toute seule, on se sent soulagé de ne pas essayer de tout voir. Parmi les sites plus populaires, la visite de l’Aconcagua National Park. Surnommé le « colosse de l’Amérique », l’Aconcagua est le point culminant (6 962 m) de la cordillère de Andes. L’espace protégé auquel il appartient constitue l’un des trois parcs provinciaux de la province de Mendoza avec Tupungato volcano et Diamante lagoon, respectivement rattachés à un volcan et une lagune. Les randonnées s’effectuent, selon les aptitudes et les goûts de chacun, à dos de mule, à bicyclette ou à pied.

 

argentine-vignobles-mendoza-5

 

Petit tour à la boutique de l’hôtel avant de prendre le chemin de l’aéroport. Mieux vaut rapporter des vins de la propriété. Les emballages achèvent de convaincre les indécis, blanc pour le Sauvignon 2011 estampillé Escalones, noir uni pour le  Bonarda et le Blend 2008 et saumoné pour le Cecilla’s Becquignol Rosé. Qui se plaindrait de ces beaux souvenirs ? À travers la vitre de la voiture défile des pieds et des pieds de vignes. L’impression de ne jamais sortir de ce paysage invariable de beauté s’achève à l’entrée de l’autoroute. Buenos Aires se trouve à une heure et demie en avion. Le voyage est loin d’être terminé !