Blog

voyage-sur-mesure-laos-luang-prabang-6

Laos: Luang Prabang la spirituelle

  |   Asie, Atlantico Grand Large, Laos

 
Article publié sur Atlantico.fr le 8 juin 2013
 

Le ciel s’éclaircit à peine que retentissent les premiers bruits sourds et secs du tambour, espacés, puis de plus en plus rapides. Après un court silence, une nouvelle série de coups résonne d’un autre côté. Puis une autre. Les réponses des autres temples. Une file de moines vêtus de leurs toges orange sort alors de chaque monastère. C’est l’heure du Tak Bat.

 

voyage-sur-mesure-laos-luang-prabang-tak-bat-4

 

Tous les matins, dès l’aube, la vieille ville de Luang Prabang, au nord du Laos, s’éveille au rythme de ce rituel. Tous les moines de la ville défilent devant des dizaines d’habitants agenouillés, les bras chargés de riz cuit, de fruits ou de gâteaux. Chaque colonne est menée par le moine de plus haut rang, suivi des bonzes dont il a la charge. Tous portent une jarre ou un sac, dans laquelle les fidèles glisseront un peu de nourriture. Cette quête matinale, très spirituelle, offre le premier repas de la journée des moines, qui le prendront ensemble, en silence.

 

Pour assister à cette scène mystique, les touristes les plus curieux se sont levés très tôt. Ils se tiennent à l’écart, silencieux, s’imposant le respect le plus total de la tradition et de la religion. A la fin du Tak Bat, les moines repartent au monastère, et les habitants rentrent chez eux. La journée est à peine entamée. Les visiteurs remontent sur leur vélo ou appellent un tuk-tuk. Direction les temples de la vieille ville, l’une des plus culturelles du pays.

 

Luang Prabang_Wat Xieng Thong (1)

 

Idéalement située, au confluent des fleuves Mékong et Nam Kahn, au pied de la Cordillère annamitique, Luang Praban compte une centaine de temples. La plupart d’entre eux situés dans la vieille ville, une péninsule dominant des deux fleuves de ses 300 mètres d’altitudes. Ancienne capitale du royaume, son patrimoine et son histoire lui valent d’être inscrite sur le patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995.

 

Afin de mieux comprendre la ville et son passé, un guide francophone et expert de l’Unesco est à disposition des visiteurs intéressés. Après la magie du Tak Bat, la matinée est studieuse. La première rencontre avec le guide et expert prend la forme d’une conférence consacrée à l’histoire et à l’architecture des temples de Luang Prabang. De quoi s’armer les neurones pour le parcours de l’après-midi, regroupant les temples les plus mythiques de la ville. A commencer par le Vat Visoun, le plus ancien de la ville, construit vers 1450 et reconstruit en 1898. Mais aussi le Vat Xieng Thong (1560), le temple de la Cité Royale, le plus beau du pays. Dernier incontournable, le Palais Royal, où siège le musée national.

 

voyage-sur-mesure-laos-luang-prabang-vat-xieng-thong-5

 

Bien sûr, il reste des dizaines de temples à découvrir. Des bâtiments qui se dévoilent au gré des promenades dans les anciennes rues typiques de la ville. Et après quelques jours de culture et d’histoire, les vacanciers quittent Luang Prabang, explorer ses exceptionnels alentours.

 

Notamment les grottes de Pak Ou, accessibles après 25 minutes de bateau sur le fleuve, et où se dressent depuis des centaines d’années quelques milliers de statuettes de Bouddha. Ou encore les cascades de Kuang Sy, très appréciées pour leurs piscines naturelles, véritables invitations à se baigner et porter une dernière pierre à un complet voyage sur mesure au Laos.