Blog

pep-bruxelles-amigo

L’Amigo, une belle histoire de famille

  |   Belgique, Europe   |   No comment

Situé à deux pas de la Grand-Place, l’Amigo est une référence dans le monde de hôtellerie de luxe ; LE point de chute des stars et des hommes politiques, quand ils viennent à Bruxelles, comme en témoigne le « Wall of Fame » dressé dans le bar du rez-de-chaussée. D’Angela Merkel à Gérard Depardieu, en passant par Prince, Mylène Farmer, Steven Spielberg… tous s’accordent à préférer cet écrin raffiné dont la réputation n’est, de toute évidence, plus à faire.

pep-bruxelles-amigo-1

 

Revenons un instant au bar. Pascale Naessens y propose un menu sain et équilibré. Ce n’est pas une surprise quand on sait que cette auteure de best-sellers culinaires a commencé sa carrière comme mannequin. Parmi ses plats signature, une soupe de chou rouge à la ricotta, dont l’originalité n’a d’égal que la légèreté, et une omelette aux pommes de terre servie depuis une petite poêle en fonte directement dans l’assiette. Son bar au fenouil en papillote révèle une demi-cuisson irréprochable. Du côté des boissons, l’alliance du pamplemousse, du concombre et de la menthe, par exemple, s’avère aussi inattendue que réussie. Contrairement à tout attente, légume et agrume dominent le potentiel mentholé cette potion detox.

pep-bruxelles-amigo-2

 

À gauche de la réception, dans le hall, se profile, l’entrée du restaurant BoCConi, dont la double consonne centrale évoque le prénom de son propriétaire, Rocco Forte. Aîné d’une fratrie de six enfants, il a repris, avec sa sœur Olga Polizzi, le flambeau de Lord Forte, patriarche de cette famille anglaise d’origine italienne. D’où les spécialités qui suivent. Les boules de mozzarella proposées en amuse-bouches s’assaisonnent – c’est presque un rite de passage – avec un vinaigre basalmique d’une volupté incomparable, le Balsamico di Modena IGP Gold. Al dente, les pâtes à la tomate et au homard trahissent la maestria du chef Fulvio Pierangelini. Couché sur une mousseline pommes de terre et parsemé d’artichauts, le médaillon de veau de la maison fond d’abord sous la fourchette, puis dans la bouche.

pep-bruxelles-amigo-3

 

Il s’agit d’ouvrir grand, des yeux déjà plus gros que le ventre. Dans la famille Forte, Lord Rocco sélectionne les sites, tandis qu’Olga se charge d’en meubler l’intérieur. « J’adapte la décoration de chaque hôtel à la ville où il se trouve », nous confie-t-elle, autour d’une coupe de champagne ambrée. Héros national, Tintin apparaît dans chacune des 173 chambres de l’Amigo ; absolument partout, dans la suite conçue à son effigie (80m2) ; sous forme de clins d’œil, dans toutes les salles de bain de l’établissement. De même, René Magritte intervient sur des pièces de vaisselle, à travers une collection de dessins signées de son nom. « Le métal et l’art africain, très présents à Bruxelles, ont été pour moi une véritable source de d’inspiration », poursuit l’Œil aiguisé de la maison. Enfin, certaines œuvres d’art appartiennent à Armand Blaton, à l’origine de la reconversion hôtelière de l’Amigo.

pep-bruxelles-amigo-4

No Comments

Post A Comment