Blog

Indonésie - Bali - Atlantico

Indonésie : un hôtel de luxe suspendu au cœur de Bali

  |   Asie, Atlantico Grand Large, Indonésie   |   No comment

 

Au cœur de l’île de Bali, loin des plages trop fréquentées, un grand hôtel de luxe trône au beau milieu de la jungle indonésienne. Un hôtel réputé pour abriter l’une des plus belles piscines du monde.

 

Article publié sur Atlantico.fr le 5 avril 2014
 

Parmi les destinations qui font rêver, l’Indonésie en est une de premier choix. Pourtant, victime de son succès, certaines de ses plages sont aujourd’hui presque défigurées par le tourisme de masse et les buildings. Pour, dans ce cas, ne pas s’immerger dans la jungle ? Abandonner pour un instant le littoral de Bali pour se rapprocher de son centre et de ses secrets. Une adresse idéale : le Hanging Gardens Ubud. Construit en 2003 sur un terrain escarpé, cet hôtel de luxe occupe environ 3,2 hectares à côté du village de Payangan (1300 habitants). Au milieu de la cambrousse alentour se découpent des cultures de riz en terrasses mais aussi et surtout une vue renversante sur l’Ayung River, qui débouche elle-même sur le temple Penataran Dalem Segara. Comme si cela ne suffisait pas, le propriétaire des lieux s’est lancé dans la construction d’une piscine aujourd’hui encensée par la critique. Autant dire qu’il serait dommage de passer à côté de cet endroit aussi exclusif que caché.

 

Indonesie-Hanging-Gardens-Ubud-Bali-1

 

Le Hanging Gardens Ubud, c’est trente-huit villas conçues dans un style à la fois typiquement balinais et on ne peut plus design. Savamment dosé, ce mélange de modernité et de tradition a pour vocation de se fondre discrètement dans la nature locale. D’où le recours à des matériaux tels que les feuilles de palmes ou le bambou, qui doit sa prédominance tant à son utilité qu’à sa symbolique. Protégeant des rayons du soleil, c’était la plante préférée de Bouddha tant elle apaise et stimule la créativité de chacun. Partout, des piliers en bois soutiennent des toits en chaux. On est loin des verrues qui s’entassent de jour en jour sur les plages balinaises.

 

Indonesie-Hanging-Gardens-Ubud-Bali-2

 

Un lit à baldaquin « king-size », habillé de coton, une baignoire en faïence modelée à la main… Une impression de fraîcheur exhale de chaque chambre. Ça sent bon le bio ! Sur la terrasse, une mini-piscine à débordement en pierre de Java, accolée à une Bale, cabine-cabane de relaxation balinaise. Du bois, du bois et encore du bois ! Telle aurait pu être la devise de l’architecte du Hanging Gardens Ubud, qui a choisi du Merbau pour les différents sols, et du Benkirai pour les façades extérieures. Mixtes, les meubles ont, quant à eux, été sculptés selon la tradition indonésienne. On peut d’ailleurs aller voir les artisans à l’oeuvre, sur rendez-vous, et glaner quelques informations sur les techniques employées. Ce qui équivaut à un total de trente-huit chambres seulement. Juste assez pour préserver la magie des lieux.

 

Indonesie-Hanging-Gardens-Ubud-Bali-3

 

La star du resort demeure malgré tout la piscine. Deux bassins à débordement superposés avec un léger décalage, afin de préserver le panorama. La couleur est déjà atypique. A-t-on déjà vu une piscine ardoise ? Appuyée sur le rebord, face à la mer, on perçoit au toucher quelque rugosité. Le fond  est fait de cendres volcaniques solidifiées. Au second étage, on est comme suspendu au-dessus de la forêt des pluies. Un surplomb qui permet également de distinguer les courbes de cette bi-piscine, la plus belle du monde selon Condé Nast Traveller (2014 Worlds Best Swimming Pool Condé Nast Traveller) et Trip Advisor ( 2014 Worlds Best Swimming Pool Trip Advisor).

 

Indonesie-Hanging-Gardens-Ubud-Bali-4

 

Un paradis aussi charmant qu’intimidant. Comment passer d’un niveau à l’autre sans effort ? Tel est le challenge à relever. Un challenge qui n’en est pas un, puisque les clients n’ont qu’à emprunter le funiculaire que l’hôtel a importé tout droit de Nouvelle-Zélande pour se déplacer. Circulation à double sens. L’une des cabines mène de la réception au bar, en passant par l’étage réservé aux villas privées, la boutique et la bibliothèque ; l’autre conduit ses passagers depuis le bar jusqu’au River Café ainsi qu’au spa qui domine l’Ayung River. Voilà comment monter, mais surtout rester au septième ciel.

 

Indonesie-Hanging-Gardens-Ubud-Bali-5

 

Rien n’est plus relaxant, il est vrai, que plonger son regard dans le continuum infini de la nature. Or ce nirvana-là, le spa Hanging Gardens Ubud en facilite l’accès grâce à sa vue spectaculaire sur l’Ayung River. Chaque cabine donne sur la jungle balinaise. Que l’on reçoive un bain de pieds, un massage du visage, du dos, un gommage du corps, c’est en fixant les lianes striant nonchalamment le panorama. Pas besoin de musique « zen », le chant d’oiseaux exotiques se charge d’assoupir les clients. Une vague odeur de chocolat émane soudain. 100% naturels, la plupart des produits utilisés, proviennent directement des jardins de l’hôtel. La noix de coco, en tant qu’arme contre le vieillissement, le chocolat, pour ses propriétés antioxydantes. Encore un autre secret. Dévoilé au cœur de Bali, si près et si loin du reste de l’Indonésie, au beau milieu d’une destination à redécouvrir sous un tout nouveau visage.

 

SONY DSC

No Comments

Post A Comment