Blog

munich-mandarin-1

Hôtel de luxe à Munich

  |   Allemagne, Découvertes, En Famille, En famille, En Weekend, Europe, Expériences, Haut de Gamme, Notre séléction, Restaurants, Villes & Architecture, Vins & Gastronomie   |   No comment

 

Weekend de luxe à Munich

 

Séjour au Mandarin Oriental

 

Consultez notre chronique sur Munich et le Danube dans Atlantico.fr

 

munich-mandarin-3On ne présente plus la chaîne Mandarin Oriental, implantée dans presque toutes les grandes villes du monde. Parmi les capitales marquées de son empreinte, Munich, carrefour culturel et économique de l’Allemagne moderne. Traversé d’étrangers, des étudiants Erasmus aux expatriés bilingues, le centre repose sur un dynamisme rare. Dans ce pot-pourri urbain, le Mandarin Oriental, Munich trouve parfaitement sa place. Combinant design allemand et motifs architecturaux d’Orient, cet hôtel grand luxe procède d’un syncrétisme conforme à l’esprit cosmopolite ambiant.

 

Soixante-treize chambres, chacune ayant une identité propre, de 33 à 350 m2 pour la suite présidentielle. De même que dans les autres Mandarin, elle occupe le dernier étage de l’hôtel et offre depuis son balcon panoramique, une vue renversante sur Munich. Quid de la fusion entre l’Orient et l’Occident ? Elle s’opère dans la décoration, c’est-à-dire dans l’association, par exemple, de fauteuils informes et d’antiquités d’Asie, de lustres en cristal Swarovski et de tapis maghrébins. Quant au choix d’une palette ocre, déclinée en tons crème et marron, il se justifie par le désir de créer une atmosphère à la fois luxueuse et chaleureuse. Avec succès. Outre le jacuzzi privé, on peut profiter du room service.

 

Or, déguster des plats hors de leur contexte de dégustation habituel fausse l’expérience gastronomique. Pourquoi commander les plats du Mark’s, quand on a la chance de pouvoir y dîner sans réserver ? Mariage des cultures oblige, ici on sert des recettes mi-françaises, mi-asiatiques. Étoilé du Guide Michelin, le chef s’illustre aussi bien dans la réalisation d’un turbot poché sur une mousseline de petits pois que dans la préparation d’un filet de cerf pané aux oignons-sauce soja. Son dessert-signature : le « pur chocolat », un savarin banane-chocolat, surmonté d’un crumble au chocolat. Quoique pas n’importe lequel ! Un cœur de Guanaja, une espèce riche en goût car faible en beurre de cacao. À bons entendeurs…

 

munich-mandarin-4
Une fois restauré, on hésite entre les canapés en cuir couplés à la musique lounge du lobby et l’air frais de la terrasse perchée sur le toit de l’hôtel. Le choix est vite fait. On passe plus souvent par le premier espace que l’on ne monte jusqu’au sommet. À tort, car le dernier étage du Mandarin Oriental, Munich est sûrement le plus époustouflant. Baptisé China Moon Roof Terrace, en été, il revêt l’allure d’un chalet de montagne en hiver, le Wooden Chalet roof top. Ainsi se réduit de nouveau le fossé entre la Chine, soit plus largement l’Asie, et l’Europe. Une gorgée de bière – on est en Allemagne après tout – avant de piquer une tête dans la piscine donnant sur Munich by night.

No Comments

Post A Comment