Blog

thehotel-bruxelles-une

Le haut Bruxelles vu depuis The Hotel

  |   Belgique, Europe, Haut de Gamme, Restaurants, Villes & Architecture

Sa clientèle ne compte pas n’importe qui. Hommes d’affaires, politiques, chanteurs, acteurs, icônes sportives… tout le monde se presse à The Hotel. Rénové en 2013, l’établissement offre une vue imprenable sur la belle ville de Bruxelles. De là la création, au 24e étage, d’un espace exclusif baptisé le Panorama Lounge (réservé à certaines chambres). Dire qu’il aura fallu faire venir un hélicoptère pour apposer les lettres de la prestigieuse enseigne. Une enseigne luxueuse, 100% indépendante, qui se démarque, en plusieurs points, des adresses-phare de la capitale européenne.

 

thehotel-bruxelles-2

 

L’éclairage tamisé qui sévit au rez-de-chaussée ainsi que dans les couloirs crée un effet de contraste. La première chose que l’on remarque en ouvrant la porte de sa chambre (421 au total, dont 18 suites), c’est à quel point cette dernière est lumineuse. Baie vitrée à la clef, derrière le seuil franchi. On doit à Henri Montois, architecte belge obsédé par la lumière, l’envie de ménager l’entrée du soleil au sein du bâtiment. Contre chaque fenêtre court un canapé où il fait bon se recueillir après une longue journée. Bien souvent, les salles-de-bains donnent directement sur la chambre. La pièce s’en trouve d’autant plus agrandie qu’une seule et même porte sert à fermer tantôt la douche, tantôt les toilettes. Un système qui rappelle les dispositifs mis en place par Victor Horta, le père de l’Art Nouveau belge, dans sa propre maison.
thehotel-bruxelles-4

Ce genre d’astuces nourrit la définition du « soft design », que The Hotel emploie pour qualifier sinon son style, du moins sa philosophie. Comment se distinguer sans totalement rompre avec les codes de l’hôtellerie du luxe ? Une question qui attire l’attention sur maints détails. Partout, des boîtiers domotiques régissent l’électricité. Plus besoin de se lever pour allumer ou éteindre telle ou telle lampe. Tout réglage se veut à portée de main. Partout, les portes se fondent dans le décor. Fonctionnalité et élégance, tels sont les mots d’ordre de l’établissement.

thehotel-bruxelles-1

 

 

Une élégance qui tient non seulement à la sobriété de la décoration intérieure, mais aussi à l’emplacement de l’hôtel. Situé boulevard de Waterloo, l’avenue Montaigne de Bruxelles, The Hotel multiplie les clins d’œil à la mode. La bibliothèque du Panorama Lounge est uniquement réservée à cette discipline. En sortant, on tombe nez à nez avec une robe Isabelle de Borchgrave, un modèle réalisé à partir de mutliples revues de presse. On redescend dans le hall où s’expose, chaque trimestre, un nouveau designer. Ces partenaires, on les retrouve de part et d’autre de lobby. Il suffit de mettre un pied dehors.

 

thehotel-bruxelles-3

 

 

Le shopping terminé, cap sur The Restaurant dont le menu se décline de manière particulière. Chaque année, le chef Pierre Bathalzar invite trois cuisiniers étoilés à travailler une dizaine d’ingrédients au goût de leur pays natal. Au bœuf français (façon Rossini) répondent actuellement un bœuf espagnol, et un bœuf thaï. De même pour les œufs, la sole ou le ris de veau, entre autres. Aux clients indécis on confie un iPad où défilent les photos de plats à la carte. C’est beau le progrès…