Blog

Dubaï - Atlantico

Dubaï dans les nuages

  |   Atlantico Grand Large, Dubaï, Moyen-Orient

 
Article publié sur Atlantico.fr le 4 mai 2013
 

La Willis Tower (442 mètres) de Chicago, les Tours Petronas (452) de Kuala Lumpur, en Malaisie, ou encore la Taipei 101 (509) de Taiwan font pâle figure à côté de la Burj Khalifa. Culminant à 828 mètres de haut, elle représente un challenge qu’Ethan Hunt se devait de relever. Et pour cause, tout le monde se souvient de la scène de Mission impossible : Protocole Fantôme où le héros, alias Tom Cruise, escalade la fameuse tour à main nue. S’il est, a priori, impossible d’en faire de même, on peut toutefois accéder au sommet de ce gratte-ciel pour en apprécier la vue. Une ascension qui vaut le détour !

dubai-burj-khalifa5

 

Avant même de pénétrer dans le hall, on se prépare à faire la queue. Pas d’heure ou de jour d’affluence à la Burj Khalifa. La plus haute tour du monde est toujours prise d’assaut. C’est pourquoi il faut s’armer de patience quand on entreprend de la visiter. On comprend pourquoi le héros de Mission Impossible choisit le chemin de la varappe. L’arrivée aux ascenseurs est longue, mais vaut mille fois son pesant de patience.

 

dubai-burj-khalifa6

 

C’est en effet une fois dans l’ascenseur que le spectacle commence. Le spectacle, parfaitement. Dans le noir le plus total, surgissent tout à coup des écrans figurant des paysages célestes très différents. Une mosaïque que balaient des grilles de lumières de forme et de couleur variées. L’atmosphère confine véritablement l’ambiance d’un concert électro. Où es-tu Joachim Garraud ?

dubai-burj-khalifa4

 

« Arrivée au 124e étage. Tous les passagers sont invités à descendre. Merci. » En effet, merci pour la vue ! Un panorama de 360° se déploie alors devant les yeux des visiteurs impatients. La Marina 101, l’Emirates Tower 1, la National Bank of Dubaï Building, le Dubai Mall… C’est le repérage idéal avant une après-midi touristique.

 

Inaugurée en 2010, la Burj Khalifa, autrefois nommée Burj Dubaï, est en réalité le fruit d’un vaste projet d’urbanisme. Elle s’inscrit dans le Downtown Burj Khalifa, un nouveau quartier de Dubaï englobant 30 000 résidences, neuf hôtels, dix-neuf tours résidentielles, le plus grand centre commercial du monde, le Dubai Mall, trois hectares de parcs, et un lac artificiel de 12 hectares, le Burj Khalifa Lake. Rien de top secret. Et pourtant, ce message s’autodétruira dans cinq secondes.