Blog

colombie - atlantico

Carthagène des Indes en Amérique du Sud

  |   Amérique du sud, Atlantico Grand Large, Colombie

 
Article publié sur Atlantico.fr le 8 décembre 2012
 

Comme son nom ne l’indique pas, Carthagène des Indes est l’une des plus anciennes villes de Colombie.

Comme son nom l’indique, la Colombie a été nommée en hommage au plus célèbre navigateur du monde et de l’histoire. Christophe Colomb n’a pour autant rien à voir avec la colonisation des terres par l’Espagne. C’est Alonso de Ojeda qui pour la première fois longe les rivages de la mer des Caraïbes, en 1499. Quelques explorations plus tard naît la Nouvelle-Grenade, terre rassemblant les territoires des actuels Colombie et Panama.

 

Apparaissent alors les premières cités. San Sebastian de Uraba et Santa Maria la Antigua del Darien en 1510, puis Panama en 1519 viennent peupler l’Isthme reliant les deux Amériques. En 1526, Santa Marta devient la première ville espagnole d’Amérique du Sud, suivie de près par Carthagène des Indes, en 1533.

 

Pack32_Colombie Carthagene_Photo1

 

Symbole même d’une cité coloniale partagée entre guerres et commerce, Carthagène devient prospère grâce aux échanges d’or et d’émeraude et est très vite considérée comme porte d’entrée du territoire des Andes. De fait, elle doit répondre à d’incessantes attaques des forces ennemies. Pillage des Français, siège des Anglais, visites de pirates, des épisodes malheureux qui forgent petit à petit l’histoire de la ville. Si les remparts ceinturant la vieille ville témoignent bien de ces époques difficiles, les rues pavées, les balcons fleuris et boisés et les multiples couleurs des façades des maisons montrent que les habitants ont su résister et survivre.

Indépendante depuis 1811, huit ans avant la Colombie, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984. Et se définit depuis comme une destination phare du tourisme en Colombie.

 

Pack32_Colombie Carthagene_photo2

 

Explorer la ville est le meilleur moyen de comprendre son implication dans la colonisation de l’Amérique du Sud. De sa fondation à sa modernisation, en passant par les batailles et le commerce d’esclaves, tout est représenté. Les forts San Felipe de Barjas, San Fernando et San José rappellent les batailles, quand l’église San Pedro Claver et la cathédrale remémorent l’installation des Espagnols et du catholicisme.

Les jardins, le parc Bolivar et son Palais de l’Inquisition, le Chemin des Martyres, la Tour de l’Horloge, le Théâtre Pedro Heredia, le Musée de l’Or, la place du Centenaire, celles des Calèches ou encore celle de la Proclamation ; tant de lieux, d’héritages, de patrimoine et de culture qui attirent chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

 

Pack32_Colombie Carthagne_Photo3

 

Ouverte sur la mer des Caraïbes, Carthagène est devenue au fil du temps une escale incontournable de nombreuses croisières explorant les eaux tropicales de l’Amérique latine. Sa modernisation lui permet ainsi de mélanger les époques comme les tourismes, alliant le culturel et l’historique au farniente et à la détente.

Finalement, une dernière question persiste : pourquoi « des Indes » ? Nommée « Carthagène » par son fondateur, le conquistador Pedro de Heredia, en hommage à Carthagène d’Espagne, d’où étaient originaires plusieurs de ses marins, le suffixe a été ajouté pour la différencier de l’originale. Un ajout tout simple mais qui en dit long sur la capacité de la ville à faire rêver. En 1533 et encore aujourd’hui.