Blog

Pâques 2021 – Le plein de douceurs

  |   Avril, Coups de coeur, Découvertes, En famille, Europe, France, Haut de Gamme, Mars, Notre séléction, Restaurants, Vins & Gastronomie   |   No comment

Les restaurants demeurent fermés. Pourtant, ce n’est pas en vain que les plus grand chefs continuent de s’activer derrière leur fourneaux. Les fêtes de Pâques sont, cette année, plus que jamais, placées sous le signe de la gourmandise et du réconfort. Top 5 des desserts qui nous font déjà saliver.

 

Coquillages et Pierre Hermé

Cette année, Pierre Hermé unit ses forces avec l’artisan décorateur Thomas Boog, pour concocter des conques en chocolat. Ce glissement des coquilles d’œuf aux coquilles de crustacées donnent tant faim qu’envie de voyager. La première création évoque les natures mortes anthropomorphes d’Arcimboldo, à qui le Centre Pompidou-Metz consacrera – soit dit en passant – une exposition en mai. Cet ovale de visage inversé se décline en trois versions : « chocolat blond caramélisé et face chocolat au lait », « chocolat au lait et face en chocolat blond »,« chocolat noir Pure Origine Bélize et face chocolat au lait ». Autre proposition, plus littérale, du duo : le Nautilus Avarum consiste en une coque à spirale, présentée sur un socle cacaoté, telle une œuvre d’art ou un fossile, issu des collections de quelque muséum d’histoire naturelle.

Trompe-l’œil rafraîchissant

Las des traditionnels délices en chocolat ? Le célèbre glacier Fruttini by MO propose cette année des trompe-l’œil totalement givrés. Un sorbet à la noix de coco, doublé d’un sorbet mangue, évoquant respectivement le blanc et le jaune d’un œuf fraîchement pondu. Recette originale 100 % artisanale, qui fera le bonheur des « cacao haters » .

Christophe Michalak parle de la présentation des gateaux et patisseries avec une responsable du magasin. A ses côtés (a droite) sa femme Delphine, photographe.
Dans leur patisserie rue du faubourg poissonière.
A Paris, le 10 mars 2020.

La tradition avant toute chose

Contrairement à Fruttini by MO, qui s’illustre dans la réalisation d’une pièce unique, Christophe Michalak décline ses vœux pascaux en une poignée de créations. De quoi pimenter la chasse aux trésors de 2021. « Je crois bien que c’était mon moment préféré de l’année… », déclare l’espiègle pâtissier. Garni de fritures maison, son Poisson Kool allie chocolats noir et au lait, tandis que Le Coquetier présente la totale, cachant derrière une couche de chocolat blanc un cœur fourré au caramel et Gianduja. Sans oublier les Cocottes, Berthe (chocolat noire) et Louise (chocolat au lait). Idéal pour les indécis, le Panier de Pâques se compose d’un poisson au chocolat noir, d’une cloche en Dulcey, d’une poule au chocolat au lait et de délicieuses fritures maison. C’est le meilleur moyen de tester toutes les inventions du chef.

Conticini dans l’espace

Philippe Conticini était tout sauf dans la lune quand il a imaginé Elysium, entremet conçu comme un hommage à la plus haute montagne de Mars. Ce rêve d’une autre planète, qui permet d’échapper à la réalité sanitaire de la Terre, revêt la forme d’une moitié d’œuf en chocolat. A son cœur fondant de praline, répond un biscuit croustillant à la noisette, recouvert d’un glaçage au dulce de lecce, lui-même marqué par des filets de caramel coulant. La Maison convie ses habitués à un autre songe gustatif, à travers Explosion Gourmandise, oeuf en chocolat, délicatement entouré d’un sillon de Gianduja. Deux desserts disponibles en édition limitée.

Un Shangri-La fort en chocolat

Dans les cuisines de l’hôtel Shangri-La, c’est Maxence Barbot qui donne le la. Cette année, le chef pâtissier a décidé d’innover en variant les saveurs habituellement associées aux fêtes de Pâques. Son Œuf Vanille comporte avant tout du « chocolat au lait 40% de cacao » auquel viennent se greffer des gousses de vanille reconstituées avec un « chocolat Deltora 70% du Panama ». Ce dernier se caractérise par une belle tenue en bouche, due à une dominante cacaotée, relevée par des arômes acidulés. Sans oublier la garniture, composée d’un praliné amande pécan, aux accents d’amarante soufflée à la vanille et agrémentée d’une délicate pointe de fleur de sel. Mais ce n’est pas tout ! Un œuf peut en cacher un autre : cette valse de plaisirs dissimile en son sein une sorte de fève pascale au « chocolat noir 70 % », pralinée en son coeur et enrobée d’une onctueuse guimauve à la vanille. Que de surprises !

 

 

 

No Comments

Post A Comment