Blog

Le Journal du Luxe – Best of

  |   Février, Notre séléction   |   No comment

Les nouveau enjeux d’Alaïa

La maison de couture Azzedine Alaïa a trouvé à feu son fondateur, disparu en 2017, un nouveau remplaçant en la personne de Pieter Mulier. Diplômé de design et d’architecture, le styliste belge a désormais pour rôle de perpétuer l’héritage du célèbre créateur, tout en ancrant la marque dans son époque. Un « rêve absolu », un défi relevé avec ardeur par celui qui a fait ses armes auprès de Raf Simons, chez Jil Sander, Christian Dior ou encore Calvin Klein. « C’est avec grand plaisir que nous accueillons Pieter au sein de la Maison Alaïa », a commenté de son côté Myriam Serrano, présidente-directrice générale de la marque. « Grâce au génie créatif de notre fondateur, notre maison s’est distinguée par sa vision intemporelle, puissante et sensuelle de la féminité. Pieter se démarque par son expertise technique, son sens de la construction et sa vision de la beauté en parfaite harmonie avec nos valeurs. Il conjugue ces qualités avec intelligence, générosité et humanité. Sa nomination annonce l’ouverture d’un nouveau chapitre. Je suis convaincue que ses talents d’innovation et sa direction créative exprimeront pleinement l’essence de la maison, et nous permettront de projeter les valeurs et le style distinctif d’Alaïa avec modernité. »

 

Dalloyau aux couleurs du street art

Après Nicolas Barrome Forgues, la maison Dalloyau s’associe à Jo Di Bona pour customiser ses créations. Le choix du street artiste invité se porte sur les traditionnels opéras de la pâtisserie de luxe exécutés par le talentueux Jérémy Del Val. Au menu : des graffiti pop et colorés, et le portrait de Louis XIV, au cœur de cette œuvre gustative, en référence au patrimoine de Dalloyau, connu à la cour de Versailles. Les boîtes de macarons font également peau neuve pour l’occasion… Bon appétit !

Yannick Alleno à Monaco

Le chef triplement étoilé s’installe à Monaco, aux fourneaux du Vistamar, la table de l’Hôtel Hermitage. Plusieurs étoiles au Guide Michelin, des restaurants reconnus, cinq toques au Gault & Millau… Connu pour ses recherches sur les sauces et les fermentations, Yannick Alleno s’apprête à investir de nouvelles cuisines, fortes d’une vue imprenable sur la baie de Monaco. Une nomination encouragée par Louis Starck, directeur général de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo et Jean-Luc Biamonti, président délégué de Monte-Carlo Société des Bains de Mer. La carte, aux accents méditerranéens (sa spécialité) est en cours de préparation. Circule, en toile de fond, l’espoir que les restaurants pourront rouvrir leurs portes en avril. A l’arrivée du chef s’ajoutent le réaménagement de la terrasse et une rénovation de l’intérieur du restaurant à l’horizon 2022.

 

Rolls Royce prend son envol
Déterminé à annihiler ses émissions carbone d’ici 2050, Rolls Royce s’attaque à la voie des airs. Le constructeur britannique confirme avoir réalisé une batterie de tests autour du SAF (Sustainable Aviation Fuel), carburant d’aviation conçu par World Energy. Une première série d’expérimentations, en Angleterre, au sol, dans un moteur Trent 1000 ; une seconde, il y a quelques jours seulement, en Allemagne, dans un moteur moteur Pearl 700. A terme, la marque vise la certification, qui n’est que partielle pour le moment.

Capri Holdings se bat pour la diversité

Le groupe propriétaire de Versace, Jimmy Choo, et Michael Kors annonce la création de la fondation Capri Holdings pour la promotion de la diversité dans la mode. Depuis le rachat de Versace et Jimmy Choo, Capri Holdings, ex Michael Kors Holdings Limited, multiplie les initiatives de ce type. Après avoir dévoilé ses ambitions RSE (responsabilité sociétales des entreprises) l’année dernière, l’entreprise lance sa toute nouvelle fondation pour la promotion de la diversité dans la monde. Tourné vers l’avenir, ce projet vise à prôner l’inclusion et l’égalité dans l’industrie. Plusieurs axes ont d’ores et déjà été annoncés tels que des collaborations avec des lycées et des universités, afin de forger des opportunités pour les communautés sous-représentées, le développement du recrutement ou encore la mise en place de mentorats et de bourses. Pour accompagner ses engagements, la fondation débloquera 20 millions de dollars, soit environ 16,6 millions d’euros, conformément à la volonté du groupe de « définir les tendances, inspirer la créativité et représenter le monde qui nous entoure ». Ce début d’année marque des changements significatifs en termes d’inclusivité dans le monde du luxe : Kering USA vient d’être désigner « Best Place to Work » pour la communauté LGBTQ. Prada rejoint le mouvement The Valuable 500.

No Comments

Post A Comment