Blog

Le Journal du luxe – Best of

  |   Arts & Musées, Europe, Insolite   |   No comment

La Fondation Louis Vuitton fait front

Condamnée, comme le reste des musées français, à fermer, la Fondation Louis Vuitton prolonge sa rétrospective consacrée à Cindy Sherman, en ligne, à travers des contenus inédits. A commencer par une vidéo d’une vingtaine de minutes, laquelle présente les grandes lignes directrices du parcours, tout en s’attardant sur certaines œuvres, commentées par Suzanne Pagé, la directrice de l’établissement. A ce court-métrage répondent conférences hebdomadaires, jeux sur Instagram, rencontres ou encore pauses musicales orchestrées par Yael Naim sous le hashtag #FLVCHEZVOUS. Les micro-visites de la fondation ont même été converties en Live d’une trentaine de minutes. Trois thèmes au choix : il s’agit soit de découvrir les œuvres emblématiques de l’artiste, soit de se concentrer sur ses clichés féminins, soit d’aborder son travail de manière ludique, formule destinée aux familles.

10/10 pour Ten/Ten

Fruit d’une heureuse union, entre la maison de joaillerie De Beers et dix créatrices indépendantes, la collection « Ten/Ten »  a été dévoilée il y a quelques jours. Ce mariage a pour but de rajeunir la marque, et de donner plus de visibilité à des talents émergents. Pamela Love, Wing Yau, Catherine Sarr, Lola Fenhirst, Aurora Lopez Mejia, Natasha Tsimmerman, Bea Bongiasca, Lauren Harwell Godfrey, Marla Aaron et Michelle Fantaci… Grâce à ses femmes engagées dans la défense de l’environnement, la maison de joaillerie reste fidèle à ses valeurs. Sensibles aux diamants naturels, extraits avec la plus grande précaution, De Beers met un point d’honneur à soutenir le projet Ten/Ten, en collaboration avec Blue Nile, le plus grand diamantaire du monde en ligne. Seuls dix exemplaires de chaque bague seront disponibles sur le site de ce dernier. Un gage de rareté.

Joyeux anniversaire Diptyque !

Diptyque souffle ses soixante bougies. À cette occasion, la maison de fragrances retombe en enfance et dévoile une opération de « street marketing » au coeur du Palais Royal, à Paris. Une marelle éphémère occupe actuellement la Galerie de Chartres, en bordure des jardins du Palais Royal. Accessible à toutes et tous, petits et grands, ce jeu esthétique doit célébrer « l’expression graphique » et « l’esprit ludique » chers à la marque fondée en 1961. « Chacune de ses cases est une entrée dans son monde : ligne, couleur, et jeu s’allient dans un même élan pour offrir un regard amusé sur son héritage et célébrer d’un pas de deux la création graphique », explique l’un des porte-paroles de de la prestigieuse marque. Cette opération prend place alors que Diptyque révèle ces-jours ci une collection exclusive, revisitant quelques uns de ses bestsellers, « Baies », « Figuier », « Rose » et « Tubéreuse ». A grands coups de lignes hypnotiques et de couleurs printanières.

Gautier joue les prolongations

Distanciation sociale oblige, le traditionnel dîner de gala organisé par l’association Sidaction revêtira cette saison une toute autre allure. À l’issue de la semaine de la Haute Couture parisienne, Jean-Paul Gaultier – fraîchement retraité des podiums –, initiera une vente aux enchères 100% digitale. Menée en collaboration avec Drouot Estimations, Christie’s et la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, l’initiative devrait prendre les traits… d’un télé-achat. D’après le WWD, ce contenu sera filmé par le réalisateur Loïc Prigent et rassemblera plusieurs personnalités, telles que Simon Porte Jacquemus, Alexandre Mattiussi, Christine and the Queens ou encore Michèle Lamy. Selon les organisateurs, la vente fera la part belle à des « pièces rares et des accessoires de Haute Couture, de Couture, des objets uniques et des expériences inédites ». « Nous avons choisi de nous concentrer sur des choses exceptionnelles auxquelles les gens n’ont normalement pas accès », a confié Jean-Paul Gaultier à WWD, alors que les objets et expériences mis en vente seront présentés sur le compte Instagram @fashionforsidaction. Balenciaga, Saint Laurent, Celine, Chanel, Dior, Cartier, Rick Owens, Alaïa, Hermès… l’intégralité des bénéfices des ventes sera reversée aux programmes mis en place par Sidaction.

No Comments

Post A Comment