Blog

Scotland Yard sans fard

  |   Non classé   |   No comment

Le 9 décembre, Hyatt Hotels Corporation annonçait l’ouverture de l’hôtel Great Scotland Yard. Cent cinquante-deux chambres, classées « The Unbound Collection ». L’inauguration de l’établissement ponctue une longue période de restauration et de rénovation complète, qui ont redonné vie à l’un des monuments les plus célèbres de Londres.

Great Scotland Yard est une propriété emblématique chargée d’histoire, destinée à surprendre ses clients. Ancien siège historique de la loi et de l’ordre dans la ville de Westminster, l’hôtel a servi tant d’inspiration à Sir Arthur Conan Doyle, que de point de chute aux rois d’Écosse. C’est également là que le secrétaire d’État à la guerre Lord Kitchener aurait lancé “Your Country Needs You » (Votre pays a besoin de vous), au beau milieu du premier conflit mondial. Chaque facette de l’enseigne fait écho à ce passé extraordinaire.

« La riche histoire de Great Scotland Yard et son architecture fascinante en font l’endroit idéal pour lancer The Unbound Collection by Hyatt au Royaume-Uni », dixit Sholto Smith, directeur général du Great Scotland Yard. « Avec le chef Robin Gill, acclamé par la critique, nous avons créé une destination gastronomique britannique moderne et une expérience comme nulle part ailleurs à Londres. Nous attendons avec impatience d’accueillir des voyageurs indépendants à la recherche d’une expérience inoubliable. » À bon entendeur…

… à table ! Car, ici, le régal est quadruple. Ledit chef Robin Gill se cache derrière quatre salles à manger au cadre intimiste. « Nous voulons que le Great Scotland Yard soit un endroit où l’on a l’impression de rentrer à la maison, un espace au charme de la vieille école avec un sens du plaisir, mais avec une forme de nouvelle école et une grande hospitalité. » Le restaurant principal, The Yard, propose une cuisine britannique moderne, tandis que le bar à cocktails, The Forty Elephants, rend hommage au gang féminin éponyme dirigé par Alice Diamond à l’orée du XXè siècle. Le salon de thé, The Parlour, emprunte à l’hôtel Imperial New Delhi un cadre à la fois fastueux et traditionnel. Caché derrière une porte secrète, le Sibín, rappelle ces bars illicites irlandais, où reposent les meilleurs whiskies du pays.

« Grâce et faveur » est, quant à lui, un espace exclusif, qui permet aux membres du Great Scotland Yard de travailler dans un environnement créatif, et de recevoir des invités dans une ambiance sophistiquée. L’espace peut aussi être réservé exclusivement pour des événements, des réunions et des célébrations de petite taille.

Du côté du bien-être, le Great Scotland Yard n’est pas en reste. Ouvert 24h/24, son centre de remise en forme dispose des toutes dernières technologies (équipement cardiovasculaire, appareils d’entraînement musculaire dernier cri…), favorables à des séances d’entraînements adaptées aux besoins de chacun.

Le Great Scotland Yard est – rappelons-le – la sixième propriété à ouvrir en Europe dans le cadre de The Unbound Collection by Hyatt. Il rejoint ainsi l’Hôtel Martinez à Cannes, Nish Palas à Istanbul, l’Hôtel SOFIA Barcelone, l’Hôtel du Louvre à Paris et l’Hôtel Párisi Udvar Budapest.

La marque Unbound Collection by Hyatt est un nouveau portefeuille de propriétés hôtelières haut de gamme, qu’il s’agisse de joyaux historiques ou de créations contemporaines, de resorts ou de résidences privées. Un passé romanesque ? Un site patrimonial ? Une architecture hors du commun ? Un restaurant inoubliable ? Les critères de sélection de la collection riment avec exception. Parmi les propriétés hôtelières actuelles, on compte le Royal Palms Resort and Spa, à Phoenix ; le The Confidante, à Miami Beach, en Floride ; l’Ocean Resort Casino, à Atlantic City, dans le New Jersey ; le The Eliza Jane, à la Nouvelle-Orléans ; The Bellevue Hotel, à Philadelphie ; le Holston House, à Nashville ; le The Driskill, à Austin, au Texas ; le Spirit Ridge à Osoyoos, en Colombie-Britannique ; l’Hôtel Martinez, à Cannes ; l’Hôtel du Louvre, à Paris; le Jinmao Hotel Lijiang, en Chine ; le Nish Palas, à Istanbul, et le Carmelo Resort & Spa, en Uruguay ; le Nam Nghi Phu Quoc, à Phu Quoc, au Vietnam et le Parisi Udvar Budapest Hotel, à Budapest. Une liste qui est vouée à s’allonger au fil des années.

No Comments

Post A Comment