Blog

Pourquoi The Huntley plaît ?

  |   Amérique du nord, Décembre, Février, Haut de Gamme, Janvier, Mars, Non classé, Notre séléction, Quand partir ?, Restaurants, USA   |   No comment

Telle est la question, à multiples réponses. L’emplacement de cette institution californienne en fait déjà une destination en soi. À gauche, en sortant, se trouve la légendaire Third Street Promenade, artère commerciale haut de gamme la plus animée de Santa Monica ; en face se déploie l’océan ; et à droite puis au-delà, en remontant vers West Hollywood, pullulent boutiques et restaurants. Nichée dans une poche résidentielle, non loin de Malibu, entre plages environnantes, The Huntley offre une expérience balnéaire grand luxe. Les assoiffés de culture se réjouissent, pour leur part, à l’idée de pouvoir rejoindre The Getty Museum en moins de vingt minutes. Un miracle quand on connaît l’enfer des embouteillages qui encombrent perpétuellement Los Angeles.

Quelle autre raison d’aimer The Huntley ? Cette institution vient de faire peau neuve sous l’égide du designer d’origine allemande Thomas Schoos, devenant ainsi le plus jeune hôtel de Santa Monica. Fort de 204 chambres et 16 suites spacieuses au total cette adresse réputée jouit de vues exceptionnelles, tant sur l’Océan Pacifique, que sur la skyline de Los Angeles, ou encore sur les montagnes de Malibu. Toutes se sont vues équipées d’appareils à la pointe de la technologie. Inutile d’appeler la réception, ou le service ad hoc, pour commander à manger. Le room service s’opère par le biais d’une tablette dernier cri. Dans la salle de bain, des produits de la collection de beauté Bvlgari…

Le véritable point fort du Huntley loge indubitablement dans son offre gastronomique. Pour en revenir au room service. Ne serait-ce que les pommes allumettes à la carte, même les accompagnements valent la peine d’être goûtés, d’autant que les portions sont généreuses. Pas question de servir un modique bol de légumes vapeur ! C’est une large assiette qui survient systématiquement. La table principale de l’établissement règne au dix-septième et dernier étage. D’où son nom, The Penthouse. Parmi les spécialités vespérales du chef, on citera par exemple le filet mignon. À ne manquer sous aucun prétexte, le matin, les pancakes de la maison, servis avec une crème fouettée citronnée aussi onctueuse qu’aérienne. Un nuage en bouche !

Enfin, elle court, elle court la rumeur selon laquelle The Huntley devrait bientôt accueillir en son sein une piscine, si ce n’est olympique, du moins chauffée. Un détail qui a son importance quand on sait à quel point le temps fut exécrable en Californie, cet hiver. Tout est relatif bien sûr. Disons seulement qu’il n’y faisait pas beaucoup plus chaud qu’à Paris. La vie étant jalonnée d’alternatives, pourquoi ne pas se réchauffer, pour ne pas dire s’échauffer, au fitness center de l’hôtel ? Une perspective réjouissante pour sportifs !

No Comments

Post A Comment