Blog

Au London West Hollywood, 2 rénovations pour plus de chien

  |   Amérique du nord, Bien-être, Coups de coeur, Décembre, En hiver, En Weekend, Février, Haut de Gamme, Insolite, Janvier, Mars, Notre séléction, USA, Villes & Architecture   |   No comment

Depuis son ouverture en 2008, l’hôtel The London West Hollywood s’appuie sur un luxe qui puise à la fois dans l’élégance britannique et le dynamise californien. Le célèbre chef Gordon Ramsay et le coiffeur de référence Alex Roldan y ont fait leur nid, avant même que l’établissement ne prenne véritablement son envol. Point de chute d’innombrables célébrités, l’hôtel sort de deux vagues de rénovation qui ont indéniablement contribué à son rayonnement actuel. Un nouvel écrin est né, de la collaboration de Richmond Design et de Gonzalez Architects.

Retour en 2014. 23 millions de dollars ont été déboursés afin d’investir le neuvième et dernier étage du London West Hollywood, resté jusqu’alors inexploité. Aux 200 suites existantes se sont ainsi ajoutés, une vingtaine d’appartements ouvertement inspirés de Hyde Park à Londres. Autre apport : un fitness center, pour répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus athlétique. « Je rêvais de travailler au London West Hollywood, depuis le jour de son ouverture », dixit Simon Rawlings, du studio de design David Collins. « Le lancement de la suite Gate, par exemple, appelait un degré d’excellence qui nous a poussé à passer à la vitesse supérieure en matière de décoration ».

Pour fêter ses dix ans, il y a quelques mois, la direction de l’établissement a lancé une deuxième phase de travaux, d’une valeur de 11 millions de dollars au total. La création d’un nouveau bar a été confiée à Richmond International, tandis que le toit-terrasse a fait peau neuve sous l’égide d’AKA Design. Panneaux en cuir, sols en marbre, imprimés végétaux aux murs… Construit dans le prolongement du lobby, le premier évoque ces conservatoires et orangeries à l’anglaise du XIXe siècle. Allumées le soir, les lanternes suspendues au-dessus du comptoir imitent le scintillement des étoiles la nuit.

S’agissant du roof top, outre qu’il offre une vue époustouflante sur la ville de Los Angeles, il donne par endroits l’impression d’être dans un jardin londonien. Ainsi la thématique de l’hôtel se tient. Une poignée de palmiers californiens répond à des chaises longues d’un style qualifié de victorien. La fontaine qui bordait auparavant la piscine s’est transformée en une cascade, où transparaît le visage des deux stars de l’hôtel, Winston et Churchill.

Recueillis il y a un peu plus d’un an, ces deux bulldogs, qui portent à eux deux le nom de l’ancien Premier Ministre britannique, se présentent comme les mascottes officielles de l’hôtel. Divers membres du personnel les promènent deux fois par jour dans le lobby, comme pour rappeler aux clients arrivants la politique « dogfriendly » de l’hôtel. En témoigne le « Winston’s Menu », menu spécial imaginé par le chef exécutif Anthony Keene spécialement pour les animaux. Parmi les recettes les plus prisées, on citera « The London Pooch », fait à base de poulet frais, de riz brun, de pommes de terre et d’œufs durs, ou encore « Doggie Bags Treats », un mélange de Peanut Butter, de fruits et légumes. Au London West Hollywood, les amoureux des bêtes ont de quoi se sentir au paradis.

No Comments

Post A Comment