Blog

Le Royal Monceau sous le charme d’Emmanuelle Rybojad

  |   Arts & Musées, Découvertes, En Weekend, Février, France, Non classé   |   No comment

Depuis sa réouverture en 2010, chapeautée par le célèbre designer français Philippe Starck, le Royal Monceau – Raffles Paris se distingue de ses concurrents par son rôle de promoteur culturel. L’hôtel, qui voisine l’Arc de Triomphe et compte désormais 149 chambres et suites, est le premier à avoir créé un service exclusif d’Art Concierge en France. En son sein cohabitent une Librairie des Arts, une Galerie d’Art, ainsi qu’une impressionnante collection privée de pièces uniques. À l’occasion de la Saint-Valentin l’institution accueille Emmanuelle Rybojad, qui présente son travail comme un moyen pour elle de repousser sans cesse ses propres limites.

Son exposition, décrite comme un véritable « voyage initiatique entre la lumière et l’espace », consiste en une série proposée à la vente au sein du Royal Monceau. Son installation phare repose sur un jeu de LED, de néons, de miroirs et d’icônes de la Pop Culture. Ce type d’alliances lui vaut d’ailleurs d’être comparée à une « alchimiste de la matière ».

5EAD5303-8CAA-4015-8984-B2981C2C49F5

Quelques mots sur elle. La jeune plasticienne de vingt-six ans se réclame du mouvement cinétique. Chaque fois qu’elle recourt à un support, c’est pour mieux en dépasser sa fonction la plus triviale. Ce goût pour le détournement des choses a donné naissance à des mosaïques de Rubik’s cubes, des objets éclairés par des néons colorés, ou encore à des formes géométriques reflétées dans un assemblage de miroirs sous l’effet de lumières variées ; et trahit un désir inépuisable d’infini. Face à ce travail, le spectateur est appelé à se laisser guider, de manière presque introspective, par ses sensations.

Emmanuelle Rybojad a déjà exposé aux quatre coins de la planète, à New-York et à Londres (Éden Fine Art Gallery), au Luxembourg, en Suisse, à Venise, à Saint-Tropez (Bel Air Fine Art Gallery), à Singapour et à Miami (Eternity Gallery), en Belgique (Knokke-Le-Zoute Art Fair 2017), à Mégève (Galerie Atelier 55). Aujourd’hui c’est au tout du Royal Monceau-Raffles Paris de lui donner carte blanche et d’illuminer de mille étincelles le 14 février de chacun.

B2C2D5A1-EE9B-4ADD-B340-0F2F95B133C0

No Comments

Post A Comment