Blog

Une nouvelle étoile est néeà Bangkok

  |   Asie, Business, Haut de Gamme, Restaurants, Thailande, Villes & Architecture, Vins & Gastronomie   |   No comment

L’année 2017 marque l’inclusion dans le Guide Michelin de restaurants thaïlandais, parmi lesquels le Nahm du COMO Metropolitan Bangkok, tout récemment couronné d’une étoile. Le voilà maintenant estampillé parmi les meilleurs restaurants d’Asie. Grâce à cette nouvelle distinction gastronomique, le COMO Hotels and Resorts peut se targuer d’entrer, en quelque sorte, dans l’histoire.

F23B5A7A-A5A4-429F-ADFD-7DB635999DB0

Dans la salle à manger, des colonnes texturées en brique rouille évoquent les temples de la période Ayutthaya (du XIVe au XVIIIe siècles), et des écrans en bois confectionnés à la main. La chaleur des tons choisis n’ôte rien à la fraîcheur du lieu. Le décor n’est que raffinement et nuances, jusque dans la vaisselle. Les équipes du Nahm ont choisi les bols en porcelaine thaï de l’artisan Pinsuwan Benjarong et des plaques de céladon signées Mengrai Kilns, un autre fabricant local.

210927AC-2A44-41E7-8553-BDC0EEAC55C2

Dans l’assiette règne un équilibre, dont le chef David Thompson se veut le garant. La carte du Nahm mise sur localité et authenticité, en respectant l’équilibre des saveurs chaudes, sucrées, aigres et salées.

2A18001E-BE70-4A68-A703-547D801033D3

Design et cuisine ne sont pourtant pas les seuls critères de sélection du Guide Michelin, dont les prix incluent également le service. En d’autres termes, ce n’est pas tant la salade de poisson au pomelo, à la citronnelle et au citron vert ou le curry bleu, plats signature de l’établissement, que la fidélité de la brigade et du personnel en salle, qui viennent d’être récompensés. «Nous sommes vraiment honorés et fiers d’être parmi les premiers à recevoir une étoile Michelin à Bangkok. Il est très valorisant que la créativité du chef David Thompson et la constance de toute l’équipe de Nahm soient reconnues avec ce prix prestigieux. », déclare Kevin J. Abramowicz, directeur général régional des hôtels COMO situés en Thaïlande et au Bhoutan.

BC56A57E-F0C6-48B8-A473-1FB32E9B752F

A la lueur de cet accomplissement, le menu du Nouvel An promet des merveilles. A des amuse-bouches sucrés-salés succèdera, au choix, un « mar hor ananas-mandarine », hors-d’œuvre traditionnel thaï, ou des huîtres Fine de Claire parfumées au combava. Autres options, et non des moindres, un homard du Maine, parsemé de gingembre râpé, un crabe noix de coco-coriandre, des nouilles croquantes aux crevettes, ou encore un curry de moules. Parmi les plats proposés, une salade de mangue et porc Kurobuta grillé. Soupe au pigeon « français », crabe et tapioca ; un curry rouge au canard « français » (encore une fois) aux tomates, basilic, et piment. Des langoustines rouges aux champignons sauvages. Du côté des desserts, le choix ne manque pas non plus. Nous n’en dirons pas davantage afin de ménager la surprise de ceux qui auront le loisir de vivre le passage à la nouvelle année au Nahm.

No Comments

Post A Comment