Blog

COVER_Bhoutan

Le Bhoutan, une destination de luxe

  |   Asie, Atlantico Grand Large, Bhoutan   |   No comment

 
Article publié sur Atlantico.fr le 23 juin 2012
 

Le Bhoutan est un pays à part. A l’inverse de la majorité des nations de par le monde, le Bhoutan ne cherche pas à attirer chaque année le maximum de touristes. Très attaché à ses valeurs, à sa culture et à son environnement, le Bhoutan tient plus que tout à ne pas voir débarquer des hordes de touristes sur ses terres. C’est pourquoi la découverte de ce petit royaume, situé à l’est de l’Himalaya, est un vrai voyage de luxe, réservé à de très rares privilégiés. Et l’expérience en vaut réellement la peine. Les voyageurs se plongent dans un royaume qui a su, au fil des siècles, se protéger de l’influence extérieure et ainsi chérir sa culture, ses rites et ses coutumes ancestrales. Le Bhoutan demeure un royaume presque médiéval à l’intérieur duquel les moines bouddhistes continuent à prospérer à l’intérieur de leurs énormes forteresses, les Dzongs.

 

Pack 8 - Bhoutan 1

 

Thimphu, la capitale, est une ville typique du Bhoutan. En pleine expansion, elle parvient à allier la tradition à une certaine modernité. Le National Memorial Chorten, bâti dans les années 70, rappelle à chacun que le Bhoutan est le seul royaume bouddhiste du monde et que son jeune souverain, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, y est particulièrement révéré. La Bibliothèque Nationale permet de s’immerger dans la littérature du royaume et l’hébergement, de très grande qualité, assure un séjour de rêve dans la capitale du royaume. Nombre de temples et de monastères plus surprenants les uns que les autres sont également à voir pour une première étape des plus prometteuses. Tout comme le Trashi Chhoe Dzong, le siège du gouvernement ou Pangri Zampa, deux bâtisses du XVIe siècle, désormais transformées en école d’astrologie.

Pack 8 - Bhoutan 2

Mais le Bhoutan c’est aussi un grand nombre de petits villages, tous plus authentiques les uns que les autres. Paro, situé à X heures de Thimpu, s’est développé dans les années 80, autour de son Dzong. Les monastères et le Musée National, abrité dans l’ancienne tour de guet datant de 1650, sont incontournables. Reconnu comme un passage obligatoire au Bhoutan lorsque l’on découvre le pays, Paro et sa région offrent par ailleurs des ballades à couper le souffle notamment vers le Drukgyel Dzong qui avait la particularité d’être à la fois un monastère bouddhiste et une forteresse avant d’être presque complètement détruit par le feu. Par temps clair, on peut par ailleurs apercevoir le Mont Chomolhari qui s’élève à plus de 7000m d’altitude.

_TPS5910

Le Monastère de Taksang, surnommé le Refuge du Tigre, est lui perché à plus de 3000 mètres. Il s’agit de l’un des lieux de pèlerinage les plus importants du monde himalayen. Au VIIe siècle, Guru Rinpoche, qui est considéré comme le second Bouddha, est censé y être arrivé à dos de tigresse pour méditer pendant trois mois. Il faut 2 ou 3 heures de marche intense en émotion à travers villages et forêts de pins pour y accéder. Et l’arrivée est saisissante…

 

_TPS6127

 

Dernier grand moment de la visite de l’ouest du Bhoutan, Punakha. Ancienne capitale d’hiver du royaume, Punakha, est connue et reconnue au Bhoutan pour la culture du riz. Vallée la plus basse du Bhoutan, la vallée de Punakha ne s’élève qu’à 1300 mètres et bénéficie d’un climat bien plus tempéré que le reste du pays, notamment en hiver. La visite de Punakha est forcément marquée par celle du Dzong qui surplombe le croisement de deux rivières, la Mo et le Pho, c’est-à-dire la Mère et le Père en français. Le Dzong est le siège administratif du district de Punakha et est composé de 21 temples. L’autre attraction principale de Punakha est incontestablement le Chimi Lhakhang, un autre monastère bouddhiste. Mais celui-ci a une particularité peu commune puisqu’il s’agit du temple de la fertilité. A l’intérieur, des couples ne pouvant avoir d’enfant et venant du monde entier prient.

 

Pour les amateurs d’aventure et de treks il sera alors temps de prendre la direction de l’est du royaume. Pour les autres, pas d’inquiétude, le Bhoutan regorge de merveilles à découvrir…

No Comments

Post A Comment