Blog

amsterdam - atlantico

Et si vous commenciez 2013 dans les volutes d’Amsterdam

  |   Atlantico Grand Large, Europe, Pays-Bas

 

Amsterdam reine de la nightlife

 


Capitale européenne et multiculturelle, Amsterdam est la destination à privilégier pour le réveillon. Tour d’horizon de la parfaite Saint-Sylvestre. Mais aussi visite des principaux quartiers de la ville.

 
Article publié sur Atlantico.fr le 29 décembre 2012

 
 

Tous les ans c’est la même chanson. Dès le mois de novembre, parfois même dès octobre, la redondante question retentit dans les bouches de tous nos proches : « Tu vas où pour le nouvel
an ? »

 

D’aucuns voudraient répondre « dans mon salon, seul, avec un grand bol de chocolat et une série américaine », d’autres souhaiteraient lancer « en Australie, pour réveillonner en été et avant tout le monde ! » Pourtant la grande majorité d’entre nous, déprimée par le gris foncé de l’automne et trop concentrée sur les cadeaux de Noël à offrir au petit cousin, se contente d’un nonchalant « chépa, on verra bien. »

 

Si bien qu’à deux jours de 2013, nombreux sont les fêtards mal-organisés en recherche désespérée d’un plan de secours pour célébrer une Saint-Sylvestre digne de ce nom. Paris ? Déjà fait. Londres ? Mouais. New York ? Trop loin. Limoges ? Heu… Plus d’hésitation à avoir : the place to be dans deux jours est… Amsterdam !

 

Pack35_Amsterdam_Nouvel An1

 

Les premières heures de la nuit, jeunes et visiteurs sont les seuls envahisseurs des rues.  Les Hollandais ont l’esprit de famille et ne sortent généralement pas avant minuit, l’heure à laquelle tout commence. Les feux d’artifice détonnent dans le ciel sombre de la nuit, le remplissant de couleurs vives et éphémères. Les places Leidseplein, Museumplein, Nieuwmarkt, Dam ou Rembrandtplein se noircissent d’une foule multiculturelle. On entend résonner toutes les langues du monde. C’est la première façon de fêter le nouvel an à Amsterdam : dehors !

 

Rien de plus facile que de transformer le noir de minuit en nuit totalement blanche. Après les premiers cris de bonne année échangés sur les places pavées avec une ou deux centaines d’inconnus, la suite alterne soirées et bars. Pas besoin de chercher longtemps : à chaque coin de rue les musiques des clubs débordent des sous-sols. Deux événements à retenir, à commencer par la soirée Awakenings, au Gashouder. Cette ancienne usine à gaz se remplira toute la nuit durant de musique électro, de fumée et de laser. Et puis le Club Escape, une immense boîte d’une capacité de 2 000 personnes. L’endroit « chébran » par excellence ! House, disco, lumière, mais surtout frime et étalage de bling bling. Une alliance d’ambiance qui durera jusqu’au bout de la nuit ! Et quand apparaîtront finalement les premiers rayons de 2013, la douceur d’un café chaud saura conclure la folie de cette nuit blanche.

 

Melkweg, Amsterdam; The MAX; Volle zaal tijdens Gogol Bordello

 

Mais Amsterdam n’est pas réservée qu’aux jeunes fêtards. En couples, entre sages ou en famille : toutes les solutions s’offrent à ceux qui veulent accueillir 2013 de belle manière. Pourquoi pas un dîner spectacle ? Musique et théâtre au Winterparade, acrobaties au Palazzo, comédie au Boom Chicago ou cuisine italienne avec serveurs-chanteurs au Pasta e Basta. La deuxième façon de fêter le nouvel an est de s’en mettre plein la panse, en s’en prenant plein les yeux.  
Quant à la  troisième formule, plus romantique, elle consiste tout simplement à dîner en voguant le long des canaux illuminés du reflet des lumières festives.

 

Pack35_Amsterdam_Nouvel An 3

 

Ne nous mentons pas : le nouvel an est dans deux jours. Et si s’échapper pour une nuit blanche dans la capitale néerlandaise est toujours possible, réserver une soirée spéciale paraît un peu plus compliqué. Tant pis. Au moins, vous savez où aller l’année prochaine !