Blog

Pack37_Ithaa 3

20 000 fourchettes sous les mers

  |   Asie, Atlantico Grand Large, Maldives   |   No comment

 
Article publié sur Atlantico.fr le 12 janvier 2013
 

Alors que les Maldives sont menacées par une éventuelle montée des eaux, certains établissements hôteliers ont déjà pris les devants. Surélever les chambres n’est pas l’idée la plus originale : au Rangali Island, on a préféré submerger un restaurant.

 

Come dine in our underwater restaurant

 

Quand on parle des Maldives, on ne peut évidemment pas s’empêcher de penser au soleil, à la mer, et au sable chaud. Au climat favorable s’ajoute la plongée et la nourriture locale. De même que Jules Vernes qui le premier imagina un univers aquatique à part entière, pourquoi ne pas conjuguer gastronomie et vie sous-marine ?

 

Si la société actuelle a maintes fois donné raison à ce visionnaire, l’île de Rangali a, elle, donné corps à l’une de ses visions. C’est là qu’est né le tout premier restaurant sous-marin au monde, l’Ithaa. Du divehi la « maison de perle », cet établissement incroyable repose non pas à 20 000, mais à 0,001 lieue, soit 5 mètres, sous les mers.

 

Pack37_Ithaa 2

 

Conçue le 15 avril 2005 par le designer néo-zélandais M. J. Murphy Ltd, sa structure en acrylique peut accueillir 14 personnes. Quatorze convives qui ne manqueront pas d’être impressionnés par le toit transparent qui les surplombe et s’inscrit dans un panorama de 270°. La nourriture servie a évolué au fil des ans vers une cuisine internationale aux accents asiatiques. Combinaison parfaite au vu de la destination.

 

Comme une vingtaine d’autres avec elle, Rangali est une île-hôtel des Maldives. Pas d’habitants, juste un énorme complexe hôtelier. Et des cinq restaurants de l’établissement, l’Ithaa reste l’expérience la plus sensationnelle. Rien de plus impressionnant que de s’immerger dans l’eau en vue d’un repas spectaculaire ; car dans ce cas précis l’expression « avoir les yeux plus gros que le ventre » s’applique davantage au décor qu’au contenu de l’assiette. En d’autres termes, difficile de se concentrer sur ce que l’on mange, quand la dégustation se voit sans cesse interrompue par la venue impromptue de poissons… vivants !

 

Et au cas où certains craindraient de devoir se comprimer dans une tenue de plongée, il faut préciser que l’Ithaa n’impose aucun dress code.

 

Pack37_Ithaa 3

 

Au bout d’une jetée, on trouve un escalier. Au bout de cet escalier, aussi mystérieuse que prestigieuse, une salle de restaurant. Au fond de ce restaurant, une table attend, séparée par une vitre translucide d’un défilé de poissons. Dilemme cornélien : manger ou contempler ? Jules Vernes avait raison : « la mer est le vaste réservoir de la nature », la réserve d’une aventure gustative sans pareil.

No Comments

Post A Comment